Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévalence et déterminants de l’anémie chez le jeune enfant en Afrique francophone – Implication de la carence en fer - 21/10/15

Prevalence and determinants of anemia in young children in French-speaking Africa. Role of iron deficiency

Doi : 10.1016/j.arcped.2015.08.015 
S. Diouf a, M. Folquet b, K. Mbofung c, O. Ndiaye d, K. Brou e, C. Dupont f, D. N’dri g, M. Vuillerod h, V. Azaïs-Braesco i, , E. Tetanye j
a Institut de pédiatrie, université Cheikh Anta Diop, BP 5593, Dakar, Sénégal 
b Service de pédiatrie, CHU Cocody, université Houphouet Boigny, 25 BP 567, Abidjan 25, Côte d’Ivoire 
c Biochimie et nutrition humaine, université de Bamenda, BP 516, Bamenda, Cameroun 
d Service de pédiatrie et néonatologie, CHU Abass Ndao, université Cheikh Anta Diop, BP 15872, Dakar, Sénégal 
e Laboratoire de nutrition et sécurité alimentaire, université Nangui Abrogoua, 02 BP 801, Abidjan 02, Côte d’Ivoire 
f Service des explorations digestives et fonctionnelles, hôpital Necker, 149, rue de Sèvres, 75015 Paris, France 
g Recherche et développement, Danone Nutricia Africa & Overseas – Cocody, 2, plateaux Valllons, 28 BP 651, Abidjan, Côte d’Ivoire 
h Danone Nutricia Africa & Overseas, 383, rue Philippe-Héron, 69653 Villefranche-sur-Saône cedex, France 
i VAB-nutrition, 1, rue Claude-Danziger, 63100 Clermont-Ferrand, France 
j Université de Yaoundé, BP 2036, Yaoundé, Cameroun 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L’anémie et la carence en fer sont des questions de santé publique majeures au niveau mondial. Ce travail synthétise la situation existant chez l’enfant de 6 mois à 5ans dans 11 pays d’Afrique francophone, à partir d’études démographiques de santé récentes et d’une recherche bibliographique complémentaire. La prévalence de l’anémie (taux d’hémoglobine [Hb]<11g/L) chez les enfants s’établit à 72,4 % (60,2–87,8 %) ; elle est légèrement plus élevée chez les jeunes enfants, notamment pour les formes sévères, que chez les enfants de plus de 3ans. Près de 50 % des femmes en âge de procréer sont anémiées. Moins de la moitié des enfants consomment régulièrement des aliments riches en fer et seulement 12,6 % d’entre eux reçoivent des suppléments de fer. La malnutrition (protéino-énergétique et vitaminique) contribue à la survenue d’une anémie. L’existence d’un statut inflammatoire, d’origine infectieuse ou parasitaire, modifie certains critères d’évaluation de la carence en fer dont le diagnostic devient alors délicat. Dans les populations étudiées, le niveau de prévalence du paludisme et des infections intestinales et respiratoires, et leur distribution suggèrent toutefois qu’une large partie des anémies observées seraient ferriprives. Ceci justifie les vastes programmes de fortification en fer de la farine mis en œuvre dans la quasi-totalité de la zone étudiée. Bien que leur efficacité n’ait pas encore été formellement évaluée, une amélioration semble se dessiner. Elle reste cependant modérée et des actions complémentaires sont nécessaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Anemia and iron deficiency are major public health issues worldwide and particularly in Africa. Reliable information about their prevalence and associated factors is required to allow for effective actions. In this study, we used data from recent (2006–2012) large population health surveys, carried out in 11 French-speaking African countries (Benin, Burkina Faso, Cameroon, Congo Brazzaville, Ivory Coast, Gabon, Guinea, Mali, Niger, Democratic Republic of Congo, and Senegal). Hemoglobin (Hb) was assessed and demographic and health-related parameters were obtained from nation-representative samples of children aged 6–59 months. Anemia (Hb<11g/dL) was found in 72.4% of the children (60.2–87.8%), with no gender difference but a slightly lower incidence in older children (62% at age 4–5 years versus 85% at age 9 months), especially for the more severe forms (2.1% versus 8.7%, respectively). Anemia was only slightly but significantly affected by location (75.5% in rural areas versus 67.3% in towns), income (79.8% in lower quintile of income versus 62.3% in higher quintile), or maternal education (74.1% in children from non-educated mothers versus 62.4% in children whose mothers had secondary education). Nearly 50% of women of child-bearing age had anemia. In the countries that report this information, less than 50% (17–65%) of children consumed iron-rich foods regularly and only 12% (7.4–20.5%) received iron supplementation. Infection and parasitism are known to affect some markers of iron status, because of the inflammatory reaction, thereby making the diagnosis of iron deficiency difficult. In the study countries, acute respiratory diseases and diarrhea affected 6.2 and 15.6% of children aged between 6 and 59 months, respectively; their distribution according to age and location is very different from the one of anemia, which is also the case for the distribution of malaria. It is thus likely that a large part of the anemia observed in young children is due to iron deficiency, although further research is needed to confirm this. This fully justifies the nationwide programs of iron fortification of flour, currently undergoing in most countries of French-speaking Africa. Their formal evaluation is still pending but the initial data suggest some efficacy, although far from optimal. It is thus likely that a more holistic approach, including iron fortification, actions against undernutrition and parasitism in children, and actions in favor of improving young women's iron and nutritional status, together with appropriate communication and education objectives, would be more effective.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


 Ce travail a été réalisé avec le soutien financier de Danone Nutricia Africa & Overseas.


© 2015  The Authors. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 22 - N° 11

P. 1188-1197 - novembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hôpitaux pédiatriques sans latex : avantages et contraintes
  • A. Paul, M. Chabaud, F. Auber, M. Peycelon, G. Audry
| Article suivant Article suivant
  • Tumeur vitelline extra-gonadique : une localisation rare
  • X. Delforge, P. Buisson, J. Ricard, A. Gourmel, S. Mesureur, J.-P. Canarelli, R. Gouron, E. Haraux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.