Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Suicide spectaculaire lié à une prise de méfloquine

Doi : PM-05-2006-35-5-C1-0755-4982-101019-200603726 

Nathalie Jousset [1],

Michel Guilleux [1],

Ludovic de Gentile [2],

Anne Le Bouil [3],

Alain Turcant [3],

Clotilde Rougé-Maillart [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Résumé

Introduction > Nous rapportons un cas de suicide spectaculaire survenu au décours d’une complication neuropsychiatrique liée à la prise de méfloquine. Les médecins doivent connaître ces effets secondaires graves de la méfloquine et les évoquer devant la survenue de troubles psychiatriques soudains et atypiques ou devant des tableaux de suicide suspects.

Observation > Le corps d’un homme de 27 ans, ayant de multiples plaies par arme blanche, a été découvert à son domicile. Le rapport d’autopsie a permis d’établir que le décès était en rapport avec une plaie crânio-cérébrale grave provoquée par un coup de couteau intracrânien porté avec violence. Un homicide était initialement suspecté. Un suicide lors d’un délire survenu à la suite de la prise de méfloquine ayant été évoqué, une analyse toxicologique a été réalisée et l’hypothèse a été confirmée.

Discussion > Depuis l’introduction de la méfloquine (Lariam®) en 1985, la survenue de complications psychiatriques graves a été décrite. Une prophylaxie par méfloquine est recommandée lors de séjour dans les zones résistantes à la chloroquine. L’efficacité prouvée de cette prévention justifie le maintien de la prescription malgré le risque d’effets secondaires. Cependant, les médecins doivent connaître ces graves effets secondaires neuropsychiatriques. En effet, devant un comportement inexpliqué, le diagnostic doit être évoqué afin de prévenir la survenue de complications plus graves. De même, devant des tableaux de suicide atypique, une prise de méfloquine dans les mois précédents doit être recherchée près de la famille ou des amis. Des prélèvements sanguins et urinaires doivent être réalisés pour analyse toxicologique. Enfin, il est nécessaire de respecter les recommandations de l’OMS concernant les contre-indications.

Abstract

Spectacular suicide associated with mefloquine

Introduction > We present a case in which suicide was a severe neuropsychiatric reaction to treatment with mefloquine. Physicians must be aware of these serious psychiatric complications and bear them in mind when faced with atypical behavior or suspected suicide.

Case report > The body of a 27-year-old man was discovered at his home, covered with multiple knife wounds. The autopsy report concluded that death was due to a craniocerebral wound from a violent blow. Homicide was initially suspected. Suicide during acute psychosis associated with mefloquine was suggested, and toxicologic analyses confirmed this hypothesis.

Discussion > Serious neurologic and psychiatric adverse events associated with mefloquine (Lariam®) have been reported since its introduction in 1985. Mefloquine prophylaxis is recommended for travelers to high-risk areas of chloroquine-resistant plasmodium falciparum. The risk of malarial infection and the proven efficacy of mefloquine to prevent malaria should be weighed against the risk of drug-associated adverse events. Physicians must nonetheless be aware of these serious psychiatric complications, especially when faced with atypical behavior and atypical suicides. The patient’s’ family and friends should be asked about a possible trips abroad that might have entailed antimalaria treatment, even several months earlier. Testing for mefloquine during toxicological examinations is then essential. The World Health Organization recommendations and contraindications must be followed in prescribing mefloquine.


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 35 - N° 5-C1

P. 789-792 - mai 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Transmission verticale materno-fœtale du virus chikungunya
  • Pierre-Yves Robillard, Brahim Boumahni, Patrick Gérardin, Alain Michault, Alain Fourmaintraux, Isabelle Schuffenecker, Magali Carbonnier, Sam Djémili, Ghassan Choker, Madeleine Roge-Wolter, Georges Barau
| Article suivant Article suivant
  • Paludisme à Plasmodium falciparum d’évolution atypique chez un patient splénectomisé
  • Jean-François Faucher, Carole Créantor, Laurent Hustache-Mathieu, Catherine Chirouze, Laurence Millon, Bruno Hoen

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité