Médecine

Paramédical

Autres domaines


Prise en charge de l’embolie pulmonaire en 2015 - 10/02/16

Management of pulmonary embolism: A 2015 update

Doi : 10.1016/j.jmv.2015.07.003 
J.-P. Galanaud a, , A. Blanchet-Deverly b, G. Pernod c, I. Quéré a

Pour le Collège des enseignants de médecine vasculaire (CEMV)

a Centre d’investigations cliniques, service de médecine vasculaire, département de médecine interne, hôpital Saint-Eloi, CHU de Montpellier, université Montpellier I, Inserm CIC-1001, 80, avenue Augustin-Fliche, 34295 Montpellier cedex 5, France 
b Service d’explorations cardiovasculaires, CHU de Pointe-à-Pitre, 97159 Pointe-à-Pitre cedex, Guadeloupe 
c Service de médecine vasculaire, CHU de Grenoble, université Grenoble Alpes, CNRS/TIMC-IMAG UMR 5525/Themas, 38043 Grenoble cedex 09, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’embolie pulmonaire (EP) est une pathologie fréquente, grave, multifactorielle, dont l’incidence augmente avec l’âge. En l’absence de signe clinique pathognomonique, la démarche diagnostique repose sur l’évaluation de la probabilité clinique associée à la réalisation d’examens complémentaires. L’examen de confirmation diagnostique de référence actuelle est l’angioscanner thoracique. Les traitements anticoagulants à dose curative, pour une durée d’au moins trois mois, constituent la pierre angulaire de la prise en charge thérapeutique. La durée du traitement anticoagulant est influencée par la connaissance des facteurs de risque transitoires (alitement, chirurgie, immobilisation plâtrée…) ou permanents/persistants (âge, cancer, thrombophilies clinique ou biologique…) qui ont favorisé la survenue de l’EP. Les traitements fibrinolytiques ne sont habituellement proposés qu’en cas d’EP grave avec hypotension. L’arrivée des anticoagulants oraux directs qui ont démontré une efficacité et une sécurité d’utilisation au moins équivalentes à celles des traitements antivitamines K pourrait permettre de faciliter la prise en charge ambulatoire de cette pathologie et des traitements plus prolongés en cas de facteur de risque persistant.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Pulmonary embolism (PE) is a frequent, serious and multifactorial disease, the incidence of which increases with advanced age. In the absence of pathognomonic clinical signs or symptoms, diagnostic management lies in the evaluation of clinical pre-test probability followed by a laboratory or an imaging test. So far, multidetector computed tomography angiography is the diagnostic test of choice to make a positive diagnosis of PE. Anticoagulants at therapeutic dose for at least 3 months constitute the cornerstones of PE therapeutic management. Duration of anticoagulant treatment is modulated according to the presence of transient (surgery, plaster immobilization, bed rest/hospitalization) and chronic/persistent (age, cancer, clinical or biological thrombophilia…) risk factors of PE. Thrombolysis is usually prescribed only for cases of severe PE with arterial hypotension. Arrival of new oral anticoagulants, which have recently been shown to be as effective and as safe as vitamin K antagonist, should simplify and ease ambulatory management of PE and favor more prolonged treatments with anticoagulant for cases of unprovoked PE or PE provoked by a chronic/persistent risk factor.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Embolie pulmonaire, Épidémiologie, Diagnostic, Traitement, Anticoagulant, Nouveaux anticoagulants oraux

Keywords : Pulmonary embolism, Epidemiology, Diagnosis, Treatment, Anticoagulants, New oral anticoagulants


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 1

P. 51-62 - février 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge de la thrombose veineuse profonde en 2015
  • E. Messas, D. Wahl, G. Pernod, Collège des enseignants de médecine vasculaire (CEMV)
| Article suivant Article suivant
  • Apport des modèles mathématiques et des études biomécaniques dans la prédiction du risque de rupture des anévrysmes de l’aorte abdominale
  • Y. Georg, C. Delay, A. Schwein, A. Lejay, F. Thaveau, S. Gaertner, D. Stephan, F. Heim, N. Chakfe

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.