Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Adiponectine un marqueur de dénutrition ? - 23/03/16

Doi : 10.1016/j.nupar.2016.01.019 
F. Chebbi , V. Tran Quang, J.-L. Golmard, F. Mestari, J.-M. Lacorte
 Biochimie endocrinienne et oncologique, hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction et but de l’étude

L’adiponectine (ADPN), adipokine produite par le tissu adipeux, circule sous plusieurs formes dont une forme de haut poids moléculaire (HMW) qui est considérée comme biologiquement active. Contrairement à la leptine, les concentrations d’ADPN sont basses chez les sujets obèses et/ou insulino-résistants. La chirurgie bariatrique de type bypass permet d’obtenir une réduction importante de la masse grasse, une amélioration des paramètres glucido-lipidiques et une normalisation des concentrations d’ADPN. La surveillance au long cours de patients ayant subi une chirurgie bariatrique nous a permis d’observer qu’il y avait dans certains cas des élévations exagérées d’ADPN chez les patients qui présentaient une dénutrition avec hypoalbuminémie marquée. Dans ces circonstances, nous avons quantifié l’ADPN totale (ADPNT) et l’HMW chez des sujets présentant une hypoalbuminémie et nous avons suivi l’évolution de l’ADPN chez des patients dénutris qui étaient réalimentés.

Matériel et méthodes

Cinquante-sept sujets (28 femmes, 29 hommes), hospitalisés à la Pitié-Salpêtrière–Charles-Foix présentant une hypoalbuminémie ont été ont été explorés. Ces patients ont été classés en deux groupes suivant la concentration d’albumine sérique : hypoalbuminémie sévère<20g/L (22 hommes, 13 femmes) et hypoalbuminémie 20g/LAlb30g/L (7 hommes, 15 femmes). Trente-six volontaires sains constituent la population témoin (20 femmes, 16 hommes). Nous avons suivi cinq patients (1 homme, 4 femmes) ayant présenté une hypoalbuminémie après chirurgie bariatrique. L’ADPNT a été dosée par méthode Elisa (ALPCO) et l’HMW a été quantifiée par un dosage automatisé (Fujirebio Lumipulse G1200). L’analyse statistique a reposé sur des tests de Student pour les comparaisons de deux groupes, et des tests du coefficient de corrélation et de corrélation partielle pour les relations entre variables quantitatives.

Résultats

Comme chez les témoins, les concentrations d’ADPNT et d’HMW sont plus élevées chez les femmes que chez les hommes parmi les patients avec hypoalbuminémie. Toutefois, les concentrations sériques d’ADPNT et d’HMW sont significativement plus élevées chez les sujets ayant une hypoalbuminémie sévère que ce soit chez l’homme (p=0,0004) ou chez la femme (p=0,0003). Nous avons pu mettre en évidence qu’il existait une corrélation inverse entre la CRP et ADPNT et HMW (p=0,0003 et 0,0002, respectivement). Enfin, en appliquant un test de corrélation partielle (en fixant les concentrations de CRP), il existe une corrélation négative et significative entre albumine et ADPNT (p=0,013) et HMW (p=0,015). Par ailleurs, lorsque l’hypoalbuminémie est corrigée par la prise en charge thérapeutique, nous constatons une diminution des concentrations d’ADPNT et d’HMW.

Conclusion

Nous montrons dans ce travail que les valeurs d’ADPNT et d’HMW sont supérieures aux valeurs usuelles chez les patients ayant une hypoalbuminémie mais qu’elles doivent être interprétées en fonction de la CRP. Les concentrations d’adiponectine se normalisent lorsque l’hypoalbuminémie est corrigée. Bien que les mécanismes de régulation soient encore inconnus, nous proposons d’évaluer l’intérêt du dosage d’ADPNT et d’HMW comme marqueur nutritionnel en l’appliquant à une plus large population.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 1

P. 54-55 - mars 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Malabsorption protéique majeure induite par le mini bypass gastrique et pas le bypass gastrique Roux-en-Y chez le rat
  • J.-B. Cavin, E. Voitellier, F. Cluzeaud, N. Kapel, S. Msika, M. Le Gall, A. Bado
| Article suivant Article suivant
  • Influence, en fonction de l’âge, de la nutrition entérale cyclique nocturne sur la survie des patients hospitalisés dénutris
  • D. Seguy, A. Behague, B. Seignez, N. Danel Buhl, A. Duhamel, l’unité mobile de soutien nutritionnelle du CHU de Lille

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.