Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les troubles cognitifs légers de la personne âgée : revue critique - 01/03/08

Doi : RN-01-2002-158-1-0035-3787-101019-ART4 

S. Blanchet [1],

L. McCormick [1],

S. Belleville [1],

M.-C. Gély-Nargeot [2],

Y. Joanette [1 et 3]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le vieillissement de la population amène à une prise de conscience accrue des problèmes associés aux démences dégénératives liées à l'âge. Ces démences étant d'apparition progressive, plusieurs cliniciens et chercheurs ont proposé des critères permettant d'identifier des personnes âgées manifestant des troubles cognitifs mais ne répondant pas aux critères de la démence. Nos connaissances sur ces sujets sont peu fournies, on sait toutefois qu'ils présentent un risque accru de développer ultérieurement une démence. Le présent article a pour but d'effectuer une revue critique des différentes classifications des troubles cognitifs liés à l'âge afin d'essayer de repérer les critères d'identification optimaux d'une population homogène, à haut risque démentiel. Notre réflexion a porté sur les classifications les plus fréquemment utilisées en clinique et en recherche. Après les avoir sériées selon une approche catégorielle, clinique, ou dimensionnelle, nous en avons réalisé une analyse critique. D'importantes variations sont mises en exergue selon les classifications envisagées concernant la prévalence des troubles cognitifs liés à l'âge et l'incidence de la démence. Elles s'expliquent par des insuffisances méthodologiques et théoriques que nous signalons et discutons. Nous concluons sur les défis qui restent à relever afin de parvenir à des critères d'identification optimaux, lesquels sont essentiels pour prévenir et traiter précocément le vieillissement pathologique.

Abstract

Mild cognitive impairments in the elderly: a critical review.

The aging of the population leads to increased awareness of problems associated with age-related degenerative dementias. Given that these dementias are progressive in onset, many clinicians and researchers have proposed criteria that allow for the identification of older subjects manifesting cognitive impairment, but not responding to the criteria for dementia. Our knowledge of subjects with mild cognitive impairment is limited; it is, however, established that they present a high risk of developing dementia in the future. Although it is essential to increase our comprehension of their cognitive and functional decline, the study of subjects presenting mild cognitive impairment is compromised due to the existence of numerous non-converging classifications. The goal of the present article is to conduct a critical review of the different classifications of mild cognitive impairment in the elderly in order to attempt to identify the optimal criteria, allowing for a distinction to be made between subjects with mild cognitive impairment, who remain in a stable state and those whose condition evolves to a dementia. These criteria may enable us to describe a homogeonous group of individuals presenting with different rates of dementia risk factors. We present the classifications most frequently used in clinical and research settings. After listing them according to categorial, clinical or dimensional approaches, we performed a critical analysis for each one. Depending on the diagnostic criteria applied, major variations are revealed for the prevalence of cognitive impairment and the incidence of dementia. They are explained by methodological and theoretical shortcomings that we point out and discuss (e.g., reference group, lack of diagnostic criteria or exclusion criteria, high level of subjectivity). Beyond these criticisms, we discuss the challenges to be met in order to reach the optimal identification criteria. Notably, the impact of mild cognitive impairment on daily living activities should be tested with the use of more specific questionnaires/tasks. The goal of the objective definition of cognitive impairment should be to minimize subjectivity in the diagnosis. It is also suggested that sensitive cognitive measures would be used on all aspects of cognition, while recognizing and taking into account all confounding factors (e.g., age, education level). Given the nature and consequences of mild cognitive impairment, an inter-disciplinary approach is suggested (e.g., neurobiological, psychiatric, and genetic cues). A consensus on optimal diagnostic criteria is essential to propose cognitive and phamarcological treatments for the effective prevention of dementia.


Plan



© 2002 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 158 - N° 1

P. 29-39 - janvier 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Aspects cellulaires de la neuroinflammation au cours du syndrome de Guillain-Barré : une clé pour une nouvelle voie thérapeutique ?
  • A. Créange, T. Sharshar, J.-C. Raphaël, R. Gherardi
| Article suivant Article suivant
  • Validation en langue française d'un questionnaire de qualité de vie dans la maladie de Parkinson : le Parkinson's Disease Questionnaire — PDQ-39
  • P. Auquier, C. Sapin, M. Ziegler, F. Tison, A. Destée, B. Dubois, M.P. Allicar, J.-L. Thibault, C. Jenkinson, V. Peto

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.