Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Accès aux soins et à la prévention des personnes en situation de handicap en France : une exploitation de l’enquête Handicap-Santé-Ménages - 09/04/16

Doi : 10.1016/j.respe.2015.11.009 
S. Pichetti , A. Penneau, P. Lengagne, C. Sermet
 Irdes, 117 bis, rue Manin, 75019 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 16
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Background

Using data from the 2008 French health and disabilities households surveys, this study examines the use of three types of routine medical care (dental, ophthalmological and gynecological care) and four preventive services (cervical cancer screening, breast cancer screening, colon cancer screening and vaccination against hepatitis B) both for people with disabilities and for those without. Two definitions of disability were retained: (1) functional limitations (motor, cognitive, visual or hearing limitations) and (2) administrative recognition of disability.

Methods

For each type of care, binary logistic regression was used to test whether access to care is influenced by any of the disability indicators as well as by other explanatory variables. Two set of explanatory variables were included successively: (1) sociodemographic variables such as age, gender as well as a proxy variable representing medical needs and (2) socioeconomic variables such as level of education, household income per consumption unit, supplementary health insurance coverage, co-payment exemption and geographic variables.

Results

Persons reporting functional limitations are less likely to access to all types of care, in a proportion that varies between 5 to 27 points, compared to persons without functional limitations, except for eye care for which no gap is observed. The same results are obtained for persons reporting an administrative recognition of disability, and more precisely for those who benefit from the Disability allowance for adults (Allocation adulte handicapé [AAH]). After adding the social variables to the model, problems of access to health care decrease significantly, showing that disabled persons’ social situation tends to reduce their access to care.

Conclusion

This study reveals, for a broad range of care, a negative differential access to care for persons reporting functional limitations compared to those without limitations which is confirmed when identifying disability through administrative recognition. Furthermore, it also discusses factors explaining these differentials. It highlights the role of the social situation of disabled people as an additional barrier to already limited access to healthcare.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Position du problème

L’objectif de cette étude est d’analyser, à partir de données françaises de l’enquête Handicap-Santé-Ménages (HSM) de 2008, l’accès des personnes en situation de handicap à trois soins (soins dentaires, soins ophtalmologiques, soins gynécologiques) et à quatre actes de prévention (frottis, mammographie, dépistage du cancer du côlon et vaccination contre l’hépatite B), et de le comparer à celui des personnes sans handicap, en fonction de deux marqueurs de handicap : les limitations fonctionnelles et la reconnaissance administrative de handicap.

Méthodes

Chaque recours aux soins a été analysé à partir d’une régression logistique binaire qui fait intervenir, outre les marqueurs de handicap, des ensembles de variables d’ajustement, introduites progressivement dans l’analyse : d’abord des variables sociodémographiques (âge et sexe) et proxys du besoin de soins et ensuite des variables socioéconomiques (diplôme, revenu du ménage par unité de consommation, situation au regard de la couverture complémentaire et exonération éventuelle du ticket modérateur) ainsi que des variables géographiques.

Résultats

Pour les personnes qui déclarent des limitations fonctionnelles (motrices, cognitives, visuelles ou auditives) et par rapport à celles qui n’en déclarent pas, la probabilité de recourir aux soins et aux actes de prévention est réduite de −5 points à −27 points en fonction des soins considérés, à l’exception des soins ophtalmologiques pour lesquels aucun différentiel n’est constaté. Ce constat est confirmé par les résultats relatifs à la reconnaissance administrative de handicap, principalement pour les titulaires de l’Allocation adulte handicapé (AAH). Que le handicap soit mesuré par les limitations fonctionnelles ou la reconnaissance de handicap, la prise en compte des variables sociales réduit le différentiel de recours, ce qui montre qu’une partie du moindre recours des personnes en situation de handicap est imputable à leur situation sociale plus défavorisée.

Conclusions

Cette étude permet, pour une large palette de soins, de quantifier les différentiels de recours aux soins entre les personnes en situation de handicap et les personnes qui ne le sont pas et discute également les facteurs potentiellement explicatifs de ces écarts. Elle met en évidence le rôle de la situation sociale des personnes handicapées en tant que barrière supplémentaire à un accès aux soins déjà freiné par le handicap lui-même.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Disability, Access to care, Social determinants

Mots clés : Handicap, Accès aux soins, Déterminants sociaux


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 64 - N° 2

P. 79-94 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Consommations de soins des bénéficiaires de la couverture maladie universelle complémentaire (CMUC) ou de l’aide pour une complémentaire santé (ACS) en 2012
  • P. Tuppin, S. Samson, N. Colinot, C. Gastaldi-Menager, A. Fagot-Campagna, C. Gissot
| Article suivant Article suivant
  • Prescriptions et administrations inappropriées de médicaments dans dix établissements alsaciens d’hébergement pour personnes âgées dépendantes – France
  • A. Rousseau, M.C. Rybarczyk-Vigouret, T. Vogel, P.-O. Lang, B. Michel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.