Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

MRI findings in migraine

Doi : RN-07-2005-161-6-7-0035-3787-101019-200503802 

M.C. Kruit [1],

L.J. Launer [2],

M.A. van Buchem [1],

G.M. Terwindt [3],

M.D. Ferrari [3]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 5
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Anomalies IRM dans la migraine.

Introduction. Depuis longtemps, on considère que la migraine est un trouble neurovasculaire épisodique et multifactoriel sans conséquence pour le cerveau. Cependant, plusieurs études suggèrent une association entre d’une part la migraine et d’autre part l’accident vasculocérébral clinique et la présence de lésions hyperintenses au niveau de la substance blanche. En raison de difficultés méthodologiques, aucune conclusion définitive n’a pu être tirée de ces études. État des connaissances. Des données IRM récentes issues d’une étude de population montrent que la migraine est un facteur de risque de lésions de la substance blanche (chez la femme) et d’infarctus infraclinique dans le territoire postérieur. Perspectives. La méthodologie et les résultats d’études antérieures sur les relations entre migraine et accident vasculaire cérébral ischémique, symptomatique en silencieux, et lésions de la substance blanche ont été revus et intégrés aux résultats obtenus à partir d’une nouvelle population étudiée par IRM. Conclusion. La prévalence de l’infarctus cérébral est nettement plus importante chez les migraineux, particulièrement en cas de migraine avec aura (8 p. 100 présentent un infarctus cérébelleux infraclinique), mais la plupart sont silencieux. Chez les femmes migraineuses, le risque de lésions profondes de la substance blanche est plus élevé, indépendamment des facteurs de risque cardiovasculaire. L’influence de la sévérité de la migraine (fréquence des crises) sur ces deux types de lésions suggère une relation causale entre la sévérité de la migraine et le nombre de lésions. D’autres études sont nécessaires pour déterminer la pertinence (probable) (à long terme) des corrélations fonctionnelles de ces lésions ischémiques.

Abstract

Introduction. For long time, migraine has been considered to be an episodic, multifactorial, neurovascular disorder, without long-term consequences to the brain, although an association between migraine and clinical stroke and white matter hyperintense lesions has been suggested in numerous studies. Due to various methodological problems no definite conclusion could be drawn from these studies. State of the Art. Recently, data from a population-based cross-sectional MRI study were published, establishing migraine to be a true and independent risk factor for white matter lesions (in female migraine patients) and subclinical posterior circulation territory infarcts. Perspectives. The methodology and results of previous investigations of a relationship between migraine and clinical ischemic stroke, silent infarction and white matter lesions are reviewed, and integrated in the results from the new population-based MRI study. Conclusion. Brain infarction occurs far more frequently than expected in migraine patients, most pronounced in migraine with aura (8 percent have subclinical cerebellar infarcts), although most infarcts remain clinically silent. Female migraine patients are at increased risk of deep white matter lesions, independent of the effects of cardiovascular risk factors. The influence of migraine severity (attack frequency) on the risk of both types of lesions suggests a causal relationship between migraine severity and lesion load. Future studies are needed to assess whether these (probably) ischemic lesions have relevant (long-term) functional correlates.


Mots clés : Infarctus cérébral , Accident vasculocérébral , Ischémie cérébral , Troubles cérébrovasculaires , Imagerie par résonance magnétique , Maladie de démyélinisation

Keywords: Brain infarction , Stroke , Cerebral ischemia , Cerebrovascular Disorders , Magnetic Resonance Imaging , Demyelinating disease


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 161 - N° 6-7

P. 661-665 - juillet 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Effects of sensitization of trigeminovascular neurons to triptan therapy during migraine
  • R. Burstein, D. Levy, M. Jakubowski
| Article suivant Article suivant
  • Tomographie par émission de positons dans la migraine
  • G. Géraud, M. Denuelle, N. Fabre, P. Payoux, F. Chollet

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité