Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

À propos de deux décès par intoxication impliquant la 3-MMC - 12/05/16

Doi : 10.1016/j.toxac.2016.03.040 
C. Bottinelli 1, Y. Gaillard 1, L. Fanton 2, F. Bévalot 1,
1 LAT LUMTOX, Lyon, France 
2 Département de médecine légale, Hospices Civils de Lyon, Lyon, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

La méphédrone ou 4-MethylMethCathinone (4-MMC) est une cathinone dont l’usage est régulièrement observé en France ces dernières années. Il existe deux isomères de cette molécule : la 2- et la 3-MMC. Si la 3-MMC semble plus consommée que la méphédrone dans certains pays européens [1], en France, seules quelques saisies de 3-MMC ont été répertoriées [2], et les cas de consommation décrits concernent à notre connaissance exclusivement la méphédrone. Nous rapportons deux cas de décès par intoxication impliquant la 3-MMC et attirons l’attention sur les erreurs d’identification possible de ces isomères de position en fonction des techniques utilisées.

Méthode

Il s’agit de deux cas distincts concernant deux hommes d’une trentaine d’années décédés suite à la consommation d’une poudre blanche. Les prélèvements d’urine, de sang et de contenu gastrique ont fait l’objet d’un screening large par des techniques chromatographiques : CL-UV/BD, CG-SM, CL-SM et CL-SM/SM ainsi qu’une technique CG-SM/SM en mode MRM/full scan pour la recherche ciblée de nouveaux produits de synthèse (NPS). La 3-MMC a été quantifiée par CG-SM/SM, avec une technique validée dans le sang en termes de linéarité, sélectivité, précision et exactitude à 3 différents niveaux de concentration. Une courbe de calibration a été réalisée dans chaque matrice analysée.

Résultats

Les concentrations sanguines des molécules formellement identifiées pour le cas 1 lors de la phase de screening étaient les suivantes : éthanol : 0,18g/L ; paracétamol : 0,12μg/mL ; paroxétine : 0,12μg/mL ; sildénafil : 76,4ng/mL ; 4-MEC : 124ng/mL. Aucun xénobiotique n’était identifié dans le cas 2. Dans les 2 cas, les analyses par CG-SM et CL-SM/SM identifiaient de la méphédrone, alors que les analyses par CL-UV/BD ne confirmaient pas cette molécule. En revanche, elles révélaient la présence d’un pic dont le spectre UV était inconnu dans les bibliothèques spectrales utilisées au laboratoire, à un temps de rétention proche de celui de la méphédrone. La recherche ciblée de NPS par CG-SM/SM révélait un pic dont le spectre était identique à celui de la méphédrone, mais à un temps de rétention inférieur à celui de la méphédrone-D3. Après injection de solutions étalons de 2- et 3-MMC, le pic inconnu était identifié comme étant de la 3-MMC. La 3-MMC est quantifiée à (cas 1/cas 2) : 78,8/249ng/mL dans le sang périphérique, 58,2/609ng/mL dans le sang cardiaque, 1120/29 694ng/mL dans l’urine, 111/1291ng/mL dans la bile et 11,8/2988ng/mL dans l’humeur vitrée.

Conclusion

Nous rapportons deux cas de décès pour lesquels l’autopsie et les résultats d’analyses toxicologiques ont conclu à un décès par intoxication aiguë impliquant la 3-MMC. Dans le cas 2, la 3-MMC était le seul toxique retrouvé. Contrairement au spectre de masse, le spectre UV permet de différencier la 2-MMC, la 3-MMC et la méphédrone.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 2S

P. S25 - juin 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation d’un nouveau système de criblage toxicologique en milieu hospitalier : premier retour d’expérience
  • M. Soichot, H. Gourlain, B. Delhotal-Landes, J. Poupon, N. Djebrani-Oussedik, A. Buisine, A. Mihoubi, O. Laprévote, E. Bourgogne
| Article suivant Article suivant
  • Synthacaïne : mosaïque de substances et d’effets. À partir d’un cas
  • G. Deslandes, C. Monteil-Ganière, M. Grégoire, S. Allard, M. Marion, R. Bouquié

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.