Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Tomographie par émission de positons dans la migraine

Doi : RN-07-2005-161-6-7-0035-3787-101019-200503771 

G. Géraud [1],

M. Denuelle [1],

N. Fabre [1],

P. Payoux [2],

F. Chollet [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 5
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les études en tomographie par émission de positons (TEP) réalisées chez des migraineux en crise sont très peu nombreuses, du fait des contraintes techniques de cet appareillage et du caractère aléatoire de la survenue des crises. Elles ont néanmoins permis de progresser dans les connaissances des mécanismes de la crise migraineuse. On a pu notamment montrer que l’hypoperfusion cérébrale postérieure qui accompagne l’aura migraineuse peut également être observée dans des crises de migraine sans aura ; il s’agit donc probablement d’un phénomène primitivement vasculaire, en rapport avec une augmentation du tonus vasoconstricteur intrinsèque de la circulation cérébrale. Dans les 6 heures qui suivent le début d’une crise spontanée, des activations significatives de noyaux du tronc cérébral (mésencéphale et protubérance) et de l’hypothalamus, persistant après soulagement de la douleur par le sumatriptan, sont observées. Ces structures pourraient jouer le rôle de générateurs de la crise, en modulant le tonus vasculaire intrinsèque et la transmission centrale de la douleur.

Abstract

Positron emission tomographic studies of migraine.

Due to technical constraints and randomness of migraine attacks, studies using PET are scarce. Nevertheless, these studies have given new insights into migraine pathogenesis. One of the main facts revealed by PET studies is that posterior cerebral hypoperfusion accompanying migraine auras could also be present in migraine attacks without aura. This hypoperfusion is probably due to an increase of intrinsic vasoconstrictive tone in the cerebral circulation. Using PET within 6 hours after the onset of a spontaneous migraine attack, significant activations of brainstem (midbrain and pons) and of hypothalamus, persisting after headache relief by sumatriptan have been shown. These structures could play the role of migraine attack generators, modulating intrinsic vascular tone and central pain transmission.


Mots clés : Physiopathologie , Migraine , TEP , Tronc cérébral , Hypothalamus , Hypoperfusion postérieure

Keywords: Physiopathology , Migraine , PET , Brainstem , Hypothalamus , Posterior hypoperfusion


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 161 - N° 6-7

P. 666-670 - juillet 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • MRI findings in migraine
  • M.C. Kruit, L.J. Launer, M.A. van Buchem, G.M. Terwindt, M.D. Ferrari
| Article suivant Article suivant
  • The persistent foramen ovale and migraine
  • P.T. Wilmshurst

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité