Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Coma hyperosmolaire du diabétique - 01/01/98

[10-366-H-30]
Jean-Michel Race : Praticien hospitalier
Service d'endocrinologie-nutrition-maladies métaboliques du Pr A Dubreuil, CHRU d'Amiens, Hôpital Sud, avenue René-Laennec, 80054  Amiens cedex 1 France
Alfred Penfornis : Praticien hospitalo-universitaire
CHU de Besançon, boulevard Fleming, 25030  Besançon cedex France
Marc Legrelle : Ancien assistant-chef de clinique
Attaché Hôtel Dieu de Paris, 1, place du Parvis-Notre-Dame, 75004  Paris  France
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Endocrinologie-Nutrition
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Le coma hyperosmolaire, forme grave de décompensation du diabète sucré, est un syndrome clinicobiologique associant une hyperglycémie ≥ 6 g/L, une profonde déshydratation avec hyperosmolalité plasmatique (> 350 mOsm/kg), l'absence d'acidose et de cétonémie. Il survient en général chez des malades diabétiques âgés à l'occasion d'une cause déclenchante, le plus souvent une infection, venant aggraver une mauvaise accessibilité aux boissons qui est le facteur précipitant obligatoire. Chez la majorité des patients, le coma hyperosmolaire est précédé d'une longue phase d'installation pendant laquelle vont se développer progressivement hyperglycémie, polyurie osmotique, déshydratation globale sévère avec risque de collapsus et troubles de la conscience. Le traitement a deux objectifs : la correction de la déshydratation par l'apport de liquides et d'électrolytes, la réduction de l'hyperglycémie par l'administration d'insuline. La priorité est la correction rapide de l'hypovolémie par du sérum salé isotonique et la prévention du collapsus. Dans un second temps la réduction du déficit hydrique et l'insuline corrigent l'hyperglycémie et l'hyperosmolalité. Cette correction doit être lente pour éviter la survenue d'un oedème cérébral. La gravité du pronostic souligne la priorité qu'il faut donner à la prévention de ce syndrome par l'éducation des patients et de leur famille.

Plan



© 1998  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS - Tous droits réservés

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.