Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prevalence and economic burden of cardiovascular diseases in France in 2013 according to the national health insurance scheme database - 08/06/16

Doi : 10.1016/j.acvd.2016.01.011 
Philippe Tuppin a, , Sébastien Rivière a, Alexandre Rigault a, Stéphane Tala a, Jérôme Drouin a, Laurence Pestel a, Pierre Denis a, Christelle Gastaldi-Ménager a, Claude Gissot a, Yves Juillière b, Anne Fagot-Campagna a
a Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés, Paris, France 
b Cardiologie, Institut lorrain du cœur et des vaisseaux Louis-Mathieu, Nancy, France 

Corresponding author. CNAMTS, direction de la stratégie des études et des statistiques, 26-50, avenue du Professeur-André-Lemierre, 75986 Paris cedex 20, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Cardiovascular diseases (CVDs) constitute the second leading cause of death in France. The Système national d’information interrégimes de l’assurance maladie (SNIIRAM; national health insurance information system) can be used to estimate the national medical and economic burden of CVDs.

Objectives

To describe the rates, characteristics and expenditure of people reimbursed for CVDs in 2013.

Methods

Among 57 million general health scheme beneficiaries (86% of the French population), people managed for CVDs were identified using algorithms based on hospital diagnoses either during the current year (acute phase) or over the previous 5 years (chronic phase) and long-term diseases. The reimbursed costs attributable to CVDs were estimated.

Results

A total of 3.5 million people (mean age, 71 years; 42% women) were reimbursed by the general health scheme for CVDs (standardized rate, 6.5%; coronary heart disease, 2.7%; arrhythmias/conduction disorders, 2.1%; stroke, 1.1%; heart failure, 1.1%). These frequencies increased with age and social deprivation, and were higher in Northern and Eastern France and Réunion Island. The total sum reimbursed by all schemes for CVDs was € 15.1 billion (50% for hospital care and 43% for outpatient care [including 15% for drugs and 12% for nurses/physiotherapists]); coronary heart disease accounted for € 4 billion, stroke for € 3.5 billion and heart failure for € 2.5 billion (i.e. 10% of the total expenditure reimbursed by all national health insurance schemes for all conditions).

Conclusion

CVDs constitute the leading group in terms of numbers of patients reimbursed and total reimbursed expenditure, despite a probable underestimation of both numbers and expenditure.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

Les maladies cardioneurovasculaires (MCV) constituent la seconde cause de décès en France. Le Système national d’information inter-régime de l’assurance maladie (Sniiram) permet d’en estimer le poids médical et économique au niveau national.

Objectifs

Décrire les taux, caractéristiques et dépenses des personnes prises en charge pour MCV en 2013.

Méthodes

Parmi 57 millions d’assurés du régime général (86 % de la population française), les personnes prises en charge pour les MCV ont été repérées à l’aide d’algorithmes basés sur les diagnostics hospitaliers soit sur l’année en cours (phase aiguë), soit sur les cinq dernières années (phase chronique) et les affections de longue durée. Les coûts remboursés attribuables aux MCV ont été estimés.

Résultats

On dénombrait 3,5 millions de personnes (âge moyen, 71ans ; femmes 42 %) prises en charge par le régime général pour une ou des MCV (taux standardisé, 6,5 % ; maladie coronaire, 2,7 % ; troubles du rythme/conduction, 2,1 % ; AVC, 1,1 % ; insuffisance cardiaque, 1,1 %). Ces taux augmentaient avec l’âge et le désavantage social et étaient plus élevées dans le Nord et l’Est et aussi à la Réunion. Le montant remboursé tous régimes pour les MCV était de 15,1 milliards d’euros (hôpital 50 %, soins de ville 43 % dont médicaments 15 % et infirmiers/kinésithérapeutes 12 %) dont la maladie coronaire : 4 milliards d’euros, AVC : 3,5 milliards, insuffisance cardiaque : 2,5 milliards, soit au total 10 % des remboursements versés à toute la population.

Conclusion

Les MCV constituent le premier groupe en termes d’effectifs de personnes prises en charge et de dépenses affectées, malgré une sous-estimation probable à la fois des effectifs et des dépenses.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Cardiovascular diseases, Prevalence, Comorbidities, Costs, SNIIRAM

Mots clés : Maladies cardiovasculaires, Prévalence, Comorbidités, Coûts, Sniiram

Abbreviations : AD, CMU-C, CVD, HF, ICD, LTD, PAD, PD, RD, SNIIRAM


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 109 - N° 6-7

P. 399-411 - juin 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Clinical characteristics and outcomes in pregnant women with Ebstein anomaly at the time of delivery in the USA: 2003–2012
  • Fabio V. Lima, Paraskevi Koutrolou-Sotiropoulou, Tzyy Yun M. Yen, Kathleen Stergiopoulos
| Article suivant Article suivant
  • Coronary computed tomography angiography and calcium scoring in routine clinical practice for identification of patients who require revascularization
  • Grazina Urbonaviciene, Christin Isaksen, Sigitas Urbonavicius, Jørgen Selmer Buhl, Jane Kirk Johansen, Agnete Hedemann Nielsen, Kirsten Schou Nørgaard, Aage Nørgaard, Lars Frost

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.