Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Stratégie thérapeutique dans un diabète post-transplantation - 14/06/16

[10-366-D-46]  - Doi : 10.1016/S1155-1941(16)76592-9 
K. Benomar a, b, c, M.-C. Vantyghem a, b, c,
a Service d'endocrinologie et métabolisme, Hôpital C.-Huriez, CHU de Lille, 1, rue Polonovski, 59037 Lille cedex, France 
b Équipe Inserm 1190 Prise en charge translationnelle du diabète, Université Lille 2, 1, place de Verdun, 59045 Lille cedex, France 
c European Genomic Institute for Diabetes (EGID), Université Lille 2, 1, place de Verdun, 59045 Lille cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Le diabète post-transplantation est une forme de diabète diagnostiqué après une greffe, sans méconnaître les troubles de tolérance glucidiques liés à l'insuffisance viscérale souvent non identifiés, préexistant à la transplantation et démasqués sous l'effet diabétogène des immunosuppresseurs. Il augmente la morbimortalité cardiovasculaire du patient et diminue la survie du greffon, s'il n'est pas traité. Sa prévention nécessite une éducation prégreffe, particulièrement lorsqu'il existe des facteurs de risque, et un dépistage postgreffe. Le diagnostic repose sur l'hyperglycémie provoquée par voie orale. Cependant, en pratique, le dépistage repose sur la mesure de la glycémie à jeun, mais surtout postprandiale, particulièrement en cas de corticothérapie, ou s'il existe des facteurs de risque de diabète. L'hémoglobine A1c (HbA1c) pourra, au-delà de trois mois postgreffe, être mesurée de façon trimestrielle la première année, puis une fois par an. La surveillance d'un diabète avéré rejoint les recommandations en vigueur avec une rigueur particulière compte tenu du haut risque cardiovasculaire de ces patients. La stratégie thérapeutique doit être personnalisée, priorisant une modification du style de vie, une adaptation de l'immunosuppression et la prescription d'antidiabétiques tenant compte du risque de prise pondérale, d'insuffisance rénale et d'interactions médicamenteuses. L'ajustement des immunosuppresseurs, effectué par l'équipe de transplantation, vise à diminuer, voire interrompre la corticothérapie et à substituer éventuellement le tacrolimus par un autre immunosuppresseur, ces recommandations étant à moduler en fonction du risque de rejet. Le traitement du diabète, adapté par l'équipe d'endocrino-diabétologie, a pour objectif d'obtenir une HbA1c inférieure à 7 % en évitant les hypoglycémies et la prise de poids. L'insuline est privilégiée en situation aiguë, en particulier immédiatement après la transplantation, et la metformine, les gliptines et les analogues du glucagon like peptide-1 (GLP-1) sont adaptés aux clairances métaboliques en situation stable. Le diabète post-transplantation est un diabète évolutif nécessitant une réévaluation régulière.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Diabète post-transplantation, Greffe, Immunosuppresseurs, Antidiabétiques oraux, Analogues du GLP-1


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Diabète secondaire aux traitements immunosuppresseurs en transplantation d'organe
  • J. Zuber, N. Pallet, C. Legendre, D. Dubois-Laforgue
| Article suivant Article suivant
  • Traitement du diabète sucré de l'enfant et de l'adolescent
  • M. Polak, J. Beltrand, J.-J. Robert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.