Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières S'abonner

Anévrysme de l'aorte abdominale sous-rénale

[19-1620]
Pierre Lagneau : Chef de service
Samy Anidjar : Adjoint chirurgie vasculaire, hôpital Saint-Michel
Stéphane Kovarsky : Assistant chirurgie vasculaire, hôpital Saint-Michel
Service de chirurgie vasculaire, hôpital Saint-Michel, rue Olivier-de-Serre, 75015 Paris  France
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Angéiologie
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

L'anévrysme de l'aorte abdominale sous-rénale (AAA) est, par destruction de la média, une dilatation avec perte de parallélisme de l'aorte. Son risque essentiel est la rupture souvent mortelle.

La pathogénie soulève deux problèmes intéressant d'une part l'activité protéasique et, d'autre part, les facteurs génétiques. Le diagnostic se fait essentiellement en deux circonstances, à froid ou rompu ; le risque de rupture étant important à partir de 4,5 cm. Sur le plan diagnostic, l'examen qui a révolutionné l'exploration des anévrysmes abdominaux est le scanner hélicoïdal, avec ses coupes dimensionnelle et ses images en trois dimensions.

Sur le plan thérapeutique, le traitement chirurgical par mise à plat prothèse donne d'excellents résultats avec une mortalité aux alentours de 2 à 3 %, mais en revanche apparaît une technique par prothèse endoluminale mise par voie sanglante qui est prometteuse.

Plan



© 1997  Elsevier, Paris. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à ce traité ?

Publicité