Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières S'abonner

Thrombolyse veineuse

[19-3580]
Raymond Verhaeghe : Professeur
Centre de recherche moléculaire et vasculaire, université de Louvain, Campus Gasthuisberg, Herestraat, 49, B-3000 Leuven  Belgique
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Angéiologie
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

La valeur et la place du traitement thrombolytique dans la thrombose veineuse profonde restent controversées dans le monde entier. L'effet des agents thrombolytiques sur la lyse rapide du caillot semble bien démontré, mais la preuve définitive de l'avantage clinique qu'un tel effet apporte fait défaut. Par ailleurs, le risque hémorragique lié à l'emploi des thrombolytiques est indiscutable.

Dans la pratique quotidienne, la majorité des malades qui développent une thrombose veineuse profonde seront traités aux anticoagulants. Un traitement thrombolytique peut être une alternative pour le malade qui se présente avec une thrombose proximale récente à symptomatologie sévère et pour autant qu'il n'y ait aucune contre-indication formelle (tout risque hémorragique reconnu, par exemple : la période postopératoire). Ce traitement exige un diagnostic bien précis préalable. La thrombolyse par cathéter a certaines promesses pour les thromboses iliofémorales.

Plan



© 1997  Elsevier, Paris. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à ce traité ?

Publicité