Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Phagothérapie : des bactériophages pour traiter les infections bactériennes - 12/07/16

[8-005-B-10]  - Doi : 10.1016/S1166-8598(16)61369-8 
A. Dublanchet  : Médecin-biologiste honoraire des Hôpitaux
 46, rue Céline-Robert, 94300 Vincennes, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 4

Résumé

Tout virus ne peut se multiplier que dans une cellule vivante, qu'elle soit eucaryote (animal, végétal) ou procaryote (bactérie, archée). Un virus qui a pour hôte une bactérie est nommé bactériophage. Un bactériophage est spécifique des bactéries, généralement d'une seule espèce, voire de quelques souches de celle-ci, et ne peut se multiplier que dans celles-ci. Partout, dans la nature, ces virus particuliers coexistent avec les bactéries. Leur utilisation pour traiter les infections bactériennes est appelée phagothérapie. Les bactériophages ont été découverts il y a 100 ans et la phagothérapie a été utilisée dès 1919 en France, puis dans le monde durant les décennies 1920 à 1930. La phagothérapie a été remplacée à partir des années 1940 par l'antibiothérapie que l'on pensait être la solution définitive contre les infections bactériennes. Actuellement, l'extension des résistances fait redouter un retour à l'ère préantibiotique. À la lumière de nouvelles connaissances, la réintroduction des bactériophages dans l'arsenal thérapeutique paraît aujourd'hui concevable à condition que leur production réponde aux normes de la pharmacopée. C'est alors, après une évaluation du bénéfice-risque, qu'un tel médicament de nature biologique pourra être utilisé en substitution ou en complément de l'antibiothérapie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Infection bactérienne, Résistance aux antibiotiques, Antibiothérapie, Bactériophage, Phagothérapie


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Oxazolidinones
  • N. Bourgeois-Nicolaos, C. Rouard, F. Doucet-Populaire
| Article suivant Article suivant
  • Bactéries hautement résistantes aux antibiotiques émergentes et leur prévention
  • D. Lepelletier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.