Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Job stress and occupational status in a French cohort - 02/03/08

Doi : RESP-12-2003-51-6-0398-7620-101019-ART6 

M. NIEZBORALA [1],

J.-C. MARQUIE [2],

B. BARACAT [2],

Y. ESQUIROL [3],

J.-M. SOULAT [3]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Position du problème : L'objectif de ce travail était de rechercher, dans une cohorte professionnelle française et diversifiée, l'existence de relations entre l'exposition à divers facteurs de stress professionnels, d'un côté, et la catégorie socio-professionnelle et certaines caractéristiques socio-démographiques des salariés, de l'autre.

Résumé

Méthodes : Les données sont issues du premier recueil de l'enquête VISAT (vieillissement, santé, travail) en 1996. Les participants ont été tirés au sort dans les effectifs d'une centaine de médecins du travail du sud-ouest de la France. Le travail présenté porte sur 2768 salariés nés en 1944, 1954 ou 1964. Un autoquestionnaire (59 questions au total) permettait d'évaluer l'exposition à de nombreux facteurs professionnels de stress, dont certains sont assez proches de ceux évalués dans les modèles de Karasek et de Siegrist.

Résumé

Résultats : Une analyse en composantes principales a permis d'extraire trois facteurs expliquant 40 % de la variance totale. Le premier facteur (a = 0,79) incluait des items reflétant principalement la latitude décisionnelle (Karasek) et la reconnaissance (Siegrist). Le deuxième facteur (a = 0,77) regroupait de nombreux éléments de pénibilité physique du travail et le troisième (a = 0,71), se superposait assez bien à la dimension « demande psychologique » du modèle de Karasek. Des associations très significatives (p < 10 – 4 ) ont été observées entre les scores moyens des facteurs et la catégorie professionnelle ou le niveau d'éducation. Plus la catégorie professionnelle ou le niveau d'étude étaient bas, plus la pénibilité physique et le manque d'autonomie-reconnaissance étaient grands et plus le niveau de demande psychologique était faible. Le manque d'autonomie-reconnaissance était aussi plus grand chez les salariés les plus âgés (p < 10 – 3 ) et les femmes (p < 10 – 4 ).

Résumé

Conclusion : Nos résultats confirment, dans une cohorte française diversifiée, l'existence d'un lien fort entre la catégorie professionnelle et certains facteurs professionnels de stress dont les effets négatifs sur la santé sont bien établis.

Abstract

Background: The goal of this study was to examine a large, varied occupational French cohort for possible relationships between various dimensions of occupational stress, on the one hand, and the occupational status and socio-demographic characteristics of workers on the other.

Abstract

Methods: Data was taken from the first, cross-sectional phase of the VISAT study (aging, health, and work), which took place in 1996. Participants were randomly drawn from the patient lists of about one hundred occupational physicians in three regions of southern France. The current study concerned 2,768 wage earners born in 1944, 1954, or 1964. The material consisted of 59 questions aimed at assessing a broad set of working conditions, some of which were proxy measures of the dimensions described in the Karasek and Siegrist models.

Abstract

Results: From a principal component analysis, three main factors were extracted that accounted for 40% of the total variance. The first factor (a = 0.79) included items that referred to the decision latitude in the Karasek model and items that referred to the reward dimension in the Siegrist model. The second factor (a = 0.77) was made up of items tapping physical stressors, while the third factor (a = 0.71) pooled items that corresponded fairly well to psychological demands in the Karasek model. Highly significant relationships (p < 10 – 4 ) were found between the mean factor scores and both occupational status and educational level, with a lower occupational status and educational level being associated with greater lack of job control and rewards, higher physical stress, but lower psychological demands. Less job control and fewer rewards were also found to be greater in older workers (p < 10 – 3 ) and females (p < 10 – 4 ).

Abstract

Conclusion: Our results thus confirm the existence of a strong association, in a French cohort, between occupational status and dimensions of job stress known to be associated with adverse health outcomes.


Mots clés : Travail , Stress , Catégories socio-professionnelles , Âge , Sexe , Éducation

Keywords: Work , Stress , Occupational status , Age , Sex , Education


Plan



© 2003 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 51 - N° 6

P. 607-616 - décembre 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Interroger les salariés sur leur passé professionnel : le sens des discordances
  • A.-F. MOLINIÉ
| Article suivant Article suivant
  • Background

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.