Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Dépistage du diabète : les données de l'Échantillon Permanent des Assurés Sociaux, 2000-2001

Doi : RESP-04-2004-52-2-0398-7620-101019-ART2 

I. HIRTZLIN [1],

A. FAGOT-CAMPAGNA [2],

I. GIRARD-LE GALLO [3],

N. VALLIER [3],

N. POUTIGNAT [1],

A. WEILL [3],

S. LE LAIDIER [3]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 8
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Position du problème : Le diabète de type 2 peut évoluer à bas bruit pendant plusieurs années et conduire à de graves complications. En France, les estimations de la prévalence du diabète méconnu sont imprécises et concerneraient de 2,0 à 3,7 % de la population âgée de 35 à 65 ans. Pourtant la glycémie veineuse est un test de pratique simple, qui permet de révéler précocement l'existence de la maladie.

Résumé

Méthodes : En utilisant les données de l'Échantillon Permanent des Assurés Sociaux de la Caisse Nationale d'Assurance-Maladie des Travailleurs Salariés couvrant 70 % de la population française, nous avons sélectionné les personnes ayant eu un remboursement de soins médicaux et estimé le taux de celles ayant bénéficié d'un remboursement de glycémie veineuse ou d'une hospitalisation, donc potentiellement d'une glycémie, en 2000 ou 2001.

Résumé

Résultats : Ce taux de dépistage opportuniste effectué sur 2 ans atteignait 48,6 %, soit près de la moitié de la population ayant bénéficié de soins médicaux. Tous âges confondus, ce taux était plus élevé chez les femmes que chez les hommes. Le taux de dépistage opportuniste s'élevait avec l'âge et atteignait 71,2% chez les plus de 45 ans.

Résumé

Conclusion : Le dépistage opportuniste du diabète est donc communément effectué en France, malgré l'absence de recommandation officielle. Plusieurs hypothèses peuvent expliquer la discordance entre dépistage opportuniste fréquent et prévalence élevée du diabète méconnu : 1) les diabétiques méconnus se situent majoritairement parmi la population ne consommant pas de soins ; 2) le dépistage opportuniste n'est pas effectué chez les personnes les plus à risque ; 3) les glycémies ne sont pas effectuées à jeun ou les résultats sont négligés ; 4) la prise en charge des glycémies anormales est inadéquate ; 5) la prévalence du diabète méconnu est inférieure aux estimations actuelles qui sont basées sur une seule mesure biologique et sur l'autodéclaration.

Abstract

Background: Type 2 diabetes mellitus may go undiagnosed for several years while complications are silently developing. In France, from 2 to 3.7% of adults aged 35-65 are unaware they have diabetes. Nevertheless fasting serum glucose is a simple diagnostic test.

Abstract

Methods: We described people who underwent opportunist diabetes screening (serum glucose) within 2 years (2000-2001). We used the administrative EPAS cohort from the employee National Health Insurance System which covers 70% of the total population in France. The data are based on reimbursements of glucose testing and hospitalization among people who did not received reimbursements of treatment for diabetes but used medical services during the 2 years.

Abstract

Results: The opportunistic screening rate within 2 years was 48.6% overall and increased with age. Among those 45 years old or older, it was 71.2%. The screening rate was higher among women than men.

Abstract

Conclusion: Opportunistic screening for diabetes is commonly practised in France, despite the lack of official guidelines. Several hypotheses may explain the discrepancy between common opportunist screening and high prevalence of undiagnosed diabetes: 1) undiagnosed diabetes is mostly present in people who do not use medical services; 2) opportunistic screening is not performed among the most at-risk population; 3) testing is not performed on fasting samples or results are neglected; 4) results of testing are overlooked by doctors/patients; 5) epidemiological studies based on self-report of diagnosis and only one testing overestimate undiagnosed diabetes.


Mots clés : Diabète type 2 , Glycémie veineuse , Dépistage opportuniste , Échantillon Permanent d'Assurés Sociaux

Keywords: Diabetes mellitus , Non-insulin-dependent , Blood glucose , Screening , Cohort studies , Epidemiology , Delivery of health care


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 52 - N° 2

P. 119-126 - avril 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Épidémiologie, santé publique et bases de données médico-tarifaires
  • P. FENDER, A. WEILL
| Article suivant Article suivant
  • Allergies infantiles à l'île de la Réunion : existe-t-il des différences avec la métropole ?

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité