Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Une épidémie d’appendicectomies à la Désirade, Guadeloupe, août 1995-juillet 1996

Doi : RESP-12-2005-53-6-101019-200509607 

P. QUÉNEL [1 et 2],

A. INFUSO [2],

V. MAZILLE [3],

V. GOULET [2],

N. BROUSSE [4],

M. LEDRANS [2],

B. CORBION [3]

Voir les affiliations
29 juillet 2004. Acceptation définitive le 3 août 2005.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 10
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Contexte : En octobre 1995, une cinquantaine de cas d’appendicite aiguë survenus au sein de la population de l’île de la Désirade (1 605 résidants) sont signalés à la DDASS par l’unique médecin de l’île. Nous présentons l’ensemble des investigations qui ont été menées afin de décrire ce phénomène et générer des hypothèses quant à son origine.

Méthodes : Une recherche exhaustive des cas d’appendicectomies survenus entre le 10 août 1995 et le 22 juillet 1996 au sein de la population a été réalisée. Nous avons étudié l’ensemble des dossiers d’hospitalisation disponibles, expertisé les lames d’appendicectomies, interviewé les cas et leurs familles afin de reconstituer les histoires cliniques individuelles et familiales, étudié la prévalence du portage infectieux et parasitaire au sein de la population, et étudié la qualité de l’eau du réseau de distribution.

Résultats : Deux cent vingt-six cas d’appendicectomies ont été identifiés (14,1 % de la population de l’île) ; 40 % au cours de la période mai-juin 1996 ; 46 % chez les hommes et 40 % chez les enfants âgés de moins de 15 ans. Les données cliniques, biologiques et anatomopathologiques ne sont pas en faveur de l’existence d’une épidémie d’appendicites aiguës ou de syndromes appendiculaires aigus. Les enquêtes épidémiologiques menées auprès des cas et de leur famille ne permettent pas d’évoquer un phénomène de toxi-infection collective ou d’infection à transmission inter-humaine. Cependant, elles révèlent l’existence fréquente de symptômes douloureux abdominaux non spécifiques, d’allure subaiguë ou chronique. Les examens de selles réalisés dans la population ne montrent pas d’infestation parasitaire, ni de contamination bactérienne anormalement fréquentes. Les résultats du contrôle sanitaire de l’eau de distribution sont conformes à la réglementation et les analyses spécifiques effectuées ne montrent pas de contamination chimique de l’eau.

Conclusions : L’ensemble des investigations menées n’a pas permis d’identifier une cause unique d’origine infectieuse ou toxique à l’origine d’une prévalence élevée de troubles abdominaux chroniques au sein d’une population isolée. Dans ce contexte insulaire, une réponse médico-chirurgicale inappropriée a sans doute été à l’origine de cette épidémie d’appendicectomies aux conséquences non négligeables en termes de santé publique.

Abstract

Background: In October 1995, over 50 cases of appendectomies among the 1.605 residents of the island La Désirade (Guadeloupe) were reported by the only island clinician to the local health authority. We describe the outbreak investigations which were implemented in order to describe the phenomenon and generate hypotheses on its cause.

Methods: An exhaustive case finding of residents having undergone appendectomy between 10 August 1995 and 22 July 1996 was conducted. We reviewed the medical charts of the cases; read pathology slides; interviewed cases and their families to retrieve detailed clinical history; studied the prevalence of markers of infection and of stool pathogens and analysed water supply quality data.

Results: We identified 226 cases of appendectomy (14% of the island population), 40% in May-June 1996, 46% in males and 40% under 15 years of age. Clinical, biological and pathological findings were heterogeneous and did not support the hypothesis of an outbreak of appendicitis. The study of abdominal symptoms in the families of the cases did not support person to person transmission but revealed frequent, subacute or chronic abdominal complaints. The analysis of markers of infection or of stool bacteria and parasites in a self selected sample of the island population was not suggestive. Water supply did not show any bacterial or chemical contamination.

Conclusion: The investigation of a large outbreak of appendectomies was unable to find a single infectious or toxic origin to a high prevalence of chronic abdominal symptoms in an isolated population. An inappropriate medical answer in an isolated population probably turned heterogeneous complaints into an outbreak with major public health consequences.


Mots clés : Épidémiologie , Épidémie , Appendicite , Appendicectomie

Keywords: Epidemiology , Epidemic , Appendicitis , Appendectomy


Plan


29 juillet 2004. Acceptation définitive le 3 août 2005.



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 53 - N° 6

P. 581-590 - décembre 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La lutte contre la consommation de tabac : bases scientifiques et perspectives
  • A. HIRSCH
| Article suivant Article suivant
  • Dépistage prénatal du cytomégalovirus en France : une augmentation des pratiques de prescription de 2000 à 2003 malgré l’absence de recommandation favorable
  • C. MOTY-MONNEREAU, V. LEROY, J. DELIGNE, C. LATAPY, C. RUMEAU-PICHON, C. BLUM-BOISGARD, Y.-A. FLORI, R. SALAMON

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité