Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Dermatites auto-immunes - 16/09/16

[DE 1800]  - Doi : 10.1016/S1283-0828(16)68375-8 
E. Bensignor a, b, c,  : Docteur vétérinaire, P.-A. Germain d, e : Docteur vétérinaire, A. Roussel f, g : Docteur vétérinaire, S. Viaud h, i : Docteur vétérinaire
a Clinique vétérinaire, 6, rue Mare Pavée, 35510 Cesson Sévigné, France 
b Clinique vétérinaire, 17, boulevard des Filles du Calvaire, 75003 Paris, France 
c Centre hospitalier vétérinaire, rue Viviani, 44000 Nantes, France 
d Clinique vétérinaire, 7, avenue Napoléon-III, 74160 Saint-Julien en Genevois, France 
e Clinique vétérinaire, 5, route de Saint Symphorien d'Ozon, 69800 Saint-Priest, France 
f Clinique vétérinaire, 37 rue Serge-Mauroit, 38090 Villefontaine, France 
g 56, route de Vienne, 69007 Lyon, France 
h Clinique vétérinaire, ZAC Mermoz, avenue de la Forêt, 33320 Eysines, France 
i Clinique vétérinaire, 1, promenade Georges-Clémenceau, 13008 Marseille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 29
Iconographies 47
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les dermatites auto-immunes sont des maladies cutanées rares, touchant préférentiellement des adultes jeunes. Elles sont classées en fonction de la spécificité cutanée des autoanticorps en cause. Cet article fait la revue des principales dermatites auto-immunes rencontrées chez le chien et le chat (pemphigus, dermatites auto-immunes de la jonction dermoépidermique, lupus, vascularites, alopecia areata, syndrome uvéodermatologique) en décrivant pour chacune d'entre elles la pathogénie, l'épidémiologie, les signes cliniques, les moyens diagnostiques et les options thérapeutiques connues en 2016. Les progrès réalisés ces dernières années en matière de diagnostic moléculaire et immunologique ont fait l'objet d'assez nombreuses publications qui permettent de mieux caractériser ces maladies et de comprendre, pour la plupart, leur pathogénie. Le traitement des dermatites auto-immunes fait appel à une immunomodulation, potentiellement dangereuse pour l'animal, qui doit toujours être mise en place de façon mesurée et raisonnée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Dermatologie, Chien, Chat, Dermatite auto-immune, Histopathologie


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Dermatites par allergie de contact chez le chien
  • E. Bensignor, C. Area
| Article suivant Article suivant
  • Dermatoses virales
  • A. Muller, E. Guaguère

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.