Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Arthroplasties prothétiques du poignet - 29/09/16

[44-371]  - Doi : 10.1016/S0246-0467(16)63119-7 
E. Pire, MD, J.-J. Hidalgo Diaz, MD, P.-A. Liverneaux, MD, PhD
 Service de chirurgie de la main, SOS main, Centre de chirurgie orthopédique et de la main (CCOM), Hôpitaux universitaires de Strasbourg, Fédération de médecine translationnelle de Strasbourg (FMTS), Université de Strasbourg, Icube CNRS 7357, 10, avenue Baumann, 67400 Illkirch, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 14
Iconographies 8
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Le développement des arthroplasties prothétiques du poignet est très récent. La complexité anatomique et biomécanique du poignet, que la plupart des arthroplasties prothétiques ne parviennent pas à reproduire, explique la médiocrité des résultats cliniques à moyen et long termes. Les indications des arthroplasties prothétiques de l'articulation radio-ulnaire distale restent confidentielles, réservées aux échecs d'interventions déjà réalisées dans un but de sauvetage. Les arthroplasties prothétiques du complexe radio-ulno-carpien se distinguent en unicompartimentales et bicompartimentales ostéo-intégrées d'une part, interposées d'autre part. Les premières, apparues récemment sur le marché, sont indiquées principalement pour des fractures comminutives articulaires chez des patients âgés ostéoporotiques avec un recul insuffisant pour conclure à leur efficacité. Les secondes, plus anciennes, sont indiquées principalement dans les arthropathies rhumatismales et dégénératives avec des résultats discordants selon les séries. Les troisièmes sont de véritables spacers, indiquées chez des patients plus jeunes sur des lésions touchant tout ou partie d'un os du carpe, qui nécessitent une réparation soigneuse des éléments capsuloligamentaires pour éviter les risques de migration. Au total, les arthroplasties prothétiques du poignet, qui ont pour avantage de conserver une mobilité utile et pour inconvénients un taux de survie à cinq ans médiocre, restent une alternative à mettre en balance aux résultats constants des arthrodèses du poignet.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Implant, Prothèse, Poignet, Carpe, Arthroplastie, Hémiarthroplastie


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Raideurs post-traumatiques des doigts
  • F. Marin Braun
| Article suivant Article suivant
  • Implants digitaux
  • M. Merle, B. Lallemand

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.