Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Otospongiose - 26/10/16

[20-195-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0351(16)76882-6 
F. Rubin a, A. Lacan b, P. Halimi c, P. Bonfils a,
a Service d'ORL et de chirurgie cervicofaciale, Hôpital européen Georges-Pompidou, Faculté de médecine Paris-Descartes, Université Paris V, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 
b Institut de radiologie de Paris, 31, avenue Hoche, 75008 Paris, France 
c Service de radiologie, Hôpital européen Georges-Pompidou, Faculté de médecine Paris-Descartes, Université Paris V, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 17
Iconographies 22
Vidéos 0
Autres 2

Résumé

L'otospongiose représente la première cause dans les populations caucasiennes de surdité acquise de transmission progressive à tympan normal, débutant le plus souvent au cours de la quatrième décade de la vie, dont l'atteinte est bilatérale dans environ 75 % des cas. Il s'agit d'une pathologie d'étiologie multifactorielle dont la physiopathologie n'est pas encore à ce jour élucidée, responsable d'une spongification de l'os au niveau de foyers cartilagineux, reliquats embryonnaires du développement, limités à la capsule otique. La localisation la plus classique de ces foyers se situe au niveau de la fissula ante fenestram, entraînant une ossification du ligament annulaire de la platine au niveau de la fenêtre du vestibule, responsable d'une ankylose stapédovestibulaire. D'autres localisations des foyers lésionnels (cochlée, canaux semi-circulaires) peuvent également entraîner surdité de perception, acouphènes ou encore vertiges. Une part variable (environ la moitié) des otospongioses semble sporadique, s'opposant à une forme familiale, de transmission autosomique dominante à pénétrance variable, de début plus précoce et d'évolution plus rapide. Plusieurs hypothèses cohabitent dans la physiopathologie de la maladie, notamment génétique, trouble du métabolisme osseux lié à une activation de la résorption osseuse, auto-immunité anticollagène de type II au niveau de la capsule otique, ou encore réaction inflammatoire secondaire au virus de la rougeole. Le diagnostic est suspecté devant toute surdité progressive de transmission à tympan normal, et confirmé par l'imagerie (scanner ou cone beam) retrouvant des foyers d'hypodensités osseuses. Les possibilités thérapeutiques sont l'abstention thérapeutique, l'appareillage auditif conventionnel et la chirurgie, visant à rétablir l'effet columellaire, à l'aide d'une prothèse introduite dans le vestibule au travers d'une platinotomie ou d'une platinectomie. Les risques chirurgicaux sont dominés par la cophose dans environ 1 % des cas, et la réapparition secondaire d'une surdité de transmission.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Otospongiose, Surdité, Acouphènes, Stapes, Génétique, Examen tomodensitométrique, Platinotomie, Platinectomie, Stapédectomie, Ankylose stapédovestibulaire


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Surdités génétiques
  • S. Marlin, F. Denoyelle
| Article suivant Article suivant
  • Examen du patient vertigineux adulte en consultation
  • A. Chays, L. Seidermann

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.