Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Œil et psychiatrie - 23/11/16

Eye and psychiatry

[21-470-B-20]  - Doi : 10.1016/S0246-0343(16)66094-X 
F. Mouriaux a,  : Professeur des Universités, praticien hospitalier, F. Le Guyader a : Interne des Hôpitaux, D. Travers b : Praticien hospitalier, enseignant attaché
a Service d'ophtalmologie, Centre hospitalier universitaire de Rennes, 2, rue Henri-Le-Guilloux, 35033 Rennes cedex 9, France 
b Service de psychiatrie, Centre hospitalier universitaire de Rennes, 2, rue Henri-Le-Guilloux, 35033 Rennes cedex 9, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

L'ophtalmologiste peut être amené à voir en consultation des patients ayant des symptômes ophtalmiques dont l'origine n'est autre que « psychogène ». Alors que le trouble psychosomatique est un trouble médical au substrat organique patent dont la dimension psychologique participe activement à sa survenue et son évolution, le trouble somatoforme désigne un ensemble de symptômes, signes ou plaintes pour lesquels aucune anomalie identifiable lésionnelle ne peut être retrouvée. Le plus fréquemment observé est la baisse d'acuité visuelle « psychogène ». Il s'agit d'un diagnostic d'élimination. L'ophtalmologiste peut ainsi avoir recours à des procédés cliniques ou examens paracliniques qui l'aident à poser ce diagnostic de trouble somatoforme. Les hallucinations visuelles sont une autre entité rencontrée dans la sphère œil et psychiatrie. Les hallucinations visuelles sont les plus fréquentes des cinq sens et correspondent à une perception sans objet sauf dans le syndrome de Charles Bonnet. En effet, ce syndrome se caractérise par des hallucinations ayant un substratum organique. Outre le traitement d'une éventuelle pathologie ophtalmologique, la réassurance des patients est l'élément essentiel de la prise en charge. Les yeux peuvent également être le siège d'effets secondaires liés à l'alcool, aux drogues ou à des traitements mis en place dans le cadre de troubles psychiatriques, qu'il s'agisse des psychotropes, de la sismothérapie ou encore de la luminothérapie. La connaissance de ces effets indésirables par le psychiatre et l'ophtalmologiste permet une prise en charge optimale de ces patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The ophthalmologist can come across patients with ophthalmic symptoms whose origin is just “psychogenic”. While the psychosomatic disorder is a medical disorder with patent organic substrate whose psychological dimension actively participates to its onset and evolution, the somatoform disorder refers to symptoms, signs for which no identifiable lesional anomaly can be found. The most frequently observed one is the drop in “psychogenic” visual acuity. Therefore, diagnosis is established by elimination. The ophthalmologist can resort to clinical methods or paraclinical examinations which help in reaching the diagnosis of somatoform disorder. Visual hallucinations are another entity encountered in the context of eye and psychiatry. Visual hallucinations are the most frequent of the five senses and correspond to the perception without object except in the case of Charles Bonnet's syndrome. Indeed, it characterizes itself by hallucinations with an organic substrate. Besides the treatment of an eventual ophthalmic pathology, the reassurance of patients is an essential element of the care management. The eyes can also be the seat of side effects related to alcohol, drugs or treatments established in case of psychiatric disorders, be it psychotropic drugs, sismotherapy or luminotherapy. The knowledge of these side effects by the psychiatrist and opthalmologist enables an optimal care management of the patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Trouble somatoforme, Baisse d'acuité visuelle, Hallucinations visuelles, Syndrome de Charles Bonnet

Keywords : Somatoform disorder, Reduced visual acuity, Visual hallucinations, Charles Bonnet's syndrome


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Syndromes oculo-auditifs
  • J. Boumendil, J. Allali, A. Gioccanti, C. Orssaud, C. Speeg-Schatz, O. Roche, J.-L. Dufier
| Article suivant Article suivant
  • Zona ophtalmique et atteintes du segment antérieur de l'œil
  • M. Labetoulle, T. Bourcier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.