Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Contraception estroprogestative - 24/11/16

[700-A-30]  - Doi : 10.1016/S0246-1064(16)67235-3 
R. Gabriel  : Professeur des Universités, A. Fevre : Praticien hospitalier
 Université de Reims Champagne-Ardenne, Centre hospitalier universitaire de Reims, Maternité Alix de Champagne, Hôpital Maison-Blanche, 51092 Reims cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

La contraception estroprogestative associe un estrogène, éthynilestradiol ou 17β estradiol, et un progestatif de synthèse. Selon la nature du progestatif, on distingue les pilules de première, deuxième (2G), troisième (3G), voire quatrième (4G) génération. L'introduction de progestatifs de moins en moins androgéniques et de plus en plus antigonadotropes a permis progressivement d'améliorer la tolérance de la pilule et de réduire le dosage en estrogène. Le principal risque de la pilule est une augmentation des maladies cardiovasculaires, en particulier des accidents thromboemboliques veineux (TEV). Les estrogènes sont les seuls responsables directs de ces accidents, mais leur action est modulée par la nature du progestatif. Ainsi, le risque relatif d'accident TEV sous pilule est multiplié environ par deux avec les pilules 2G et par quatre avec les pilules 3G/4G, ce qui justifie de prescrire en première intention une pilule 2G. Ce risque TEV est maximal dans les premiers mois suivant le début de la prise de la pilule chez une adolescente. Il est également nettement augmenté par le tabagisme et après 35 ans. La pilule augmente légèrement l'incidence des cancers du sein, du col de l'utérus et du foie, mais diminue plus fortement l'incidence des cancers de l'ovaire, de l'endomètre et du côlon/rectum. L'effet global est une diminution de la mortalité prématurée par cancer. La pilule a et gardera une place importante en contraception car sa tolérance est globalement excellente. Elle améliore le confort de vie en réduisant fortement les troubles du cycle et la pathologie gynécologique fonctionnelle. La prévention des accidents cardiovasculaires impose cependant un strict respect des contre-indications de la pilule, voire même une redéfinition de ces contre-indications, en particulier en cas de tabagisme.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Contraception estroprogestative, Estrogènes, Progestatifs, Accidents thromboemboliques veineux


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Contraception par progestatifs
  • L. Duranteau
| Article suivant Article suivant
  • Contraception vaginale
  • P. Faucher

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.