Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Récidives de toxidermies après nouvelle injection de produit de contraste iodé chez des patients allergiques connus - 03/12/16

Recurrence of drug eruption after renewed injection of iodinated contrast medium in patients with known allergic contraindications

Doi : 10.1016/j.annder.2016.06.004 
E. Amsler a, , J.-E. Autegarden a, P. Senet a, C. Frances a, A. Soria a, b
a Service de dermatologie et allergologie, hôpital Tenon, 4, rue de la Chine, 75020 Paris, France 
b Immunology and infectious diseases center–Paris (Cimi-Paris), Inserm U1135, Sorbonne university, UPMC université Paris 06, 75013 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les produits de contraste iodés (PCI) sont très largement utilisés, tant en radiologie qu’en cardiologie et en neurologie. Ils peuvent être responsables de réactions d’hypersensibilité immédiate dont certaines sont IgE-médiées et de réactions d’hypersensibilité retardée avec tous les types de toxidermies rapportés. Le bilan allergologique, par la réalisation de tests adaptés, patch-tests et/ou tests intradermiques (ID), permet de confirmer la réaction d’hypersensibilité allergique. À l’issue de ce bilan, en fonction du type de réaction (chronologie et présentation clinique) et des résultats des tests cutanés, une carte d’allergie est remise au patient, accompagnée d’un certificat détaillé précisant les différents PCI contre-indiqués et, le cas échéant, ceux autorisés.

Observations

Nous rapportons les cas de trois patients ayant présenté des toxidermies après injection de PCI, pour lesquels les recommandations émises à l’issue du bilan allergologique n’ont pas été prises en considération, entraînant la récidive de la toxidermie.

Discussion

Les trois observations que nous rapportons soulignent la méconnaissance des toxidermies induites par les injections de PCI, en particulier par les radiologues. Une meilleure information des médecins concernés sur l’existence de ces toxidermies paraît nécessaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Iodinated contrast media (ICM) are used extensively by both radiologists and cardiologists. Injection of such products can induce immediate hypersensitivity reactions, some of which are IgE-mediated, and delayed hypersensitivity reaction with all types of drug eruptions being reported. Allergy tests, whether patch-tests or intradermal tests, are useful to confirm whether patients are allergic. At the end of these tests, depending on the reaction (chronology and clinical symptoms) and the results of the skin tests, patients are given an allergy card as well as a detailed certificate indicating the various ICM contraindicated and those allowed.

Observations

We report herein three cases of patients experiencing a confirmed allergic eruption after injection of ICM, and whose recommendations and contraindication were not taken into consideration, leading to recurrence of eruption after renewed ICM injection.

Discussion

The three cases we report herein underscore the lack of knowledge concerning eruptions induced by ICM, particularly among radiologists. Better dissemination of information about the existence of such reactions appears necessary amongst the medical professionals concerned.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Produit de contraste iodé, Hypersensibilité retardée, Toxidermie

Keywords : Iodinated contrast media, Delayed hypersensitivity, Drug eruption


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 143 - N° 12

P. 804-807 - décembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les morphées : une diversité unique
  • A. Petit
| Article suivant Article suivant
  • Recommandations au patient avant les tests cutanés : évaluation de la fiche d’information du groupe dermato-allergologie de la Société française de dermatologie
  • C. Desmond, F. Giordano-Labadie, A. Barbaud, M. Avenel-Audran, J.-L. Bourrain, N. Raison-Peyron, F. Truchetet, A. Assier, B. Milpied, le groupe de dermato-allergologie de la Société française de dermatologie

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.