Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Manifestations cutanées inhabituelles au cours d’une leishmaniose viscérale associée au VIH - 03/12/16

Uncommon cutaneous presentation of visceral Leishmaniasis associated with HIV

Doi : 10.1016/j.annder.2016.09.027 
C. Cossart a, c, , G. Le Moal a, M. Garcia a, E. Frouin b, E. Hainaut-Wierzbicka c, F. Roblot a
a Service de maladies infectieuses et tropicales, CHU de Poitiers, 2, rue de la Milétrie, 86021 Poitiers, France 
b Service d’anatomie et de cytologie pathologiques, CHU de Poitiers, 2, rue de la Milétrie, 86021 Poitiers, France 
c Service de dermatologie, CHU de Poitiers, 2, rue de la Milétrie, 86021 Poitiers, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les leishmanioses viscérales n’ont habituellement pas d’expression cutanée. Nous rapportons l’observation d’une patiente vivant avec le VIH qui a développé deux manifestations cutanées exceptionnelles au cours d’une leishmaniose viscérale.

Observation

Une femme de 48ans consultait initialement pour un purpura infiltré des quatre membres. La biopsie cutanée montrait une vascularite leucocytoclasique associée à la présence de corps de Leishman. Le bilan paraclinique objectivait une atteinte médullaire, splénique, gastrique et colique permettant d’établir le diagnostic de leishmaniose viscérale. Malgré un traitement prolongé, elle présentait deux ans plus tard un exanthème maculopapuleux, avec toujours la présence de corps de Leishman à l’examen histologique.

Discussion

Les deux éruptions cutanées observées successivement en association à la leishmaniose viscérale de la patiente font l’originalité de cette observation. Leurs mécanismes restent hypothétiques. La vascularite leucocytoclasique initiale pourrait être secondaire, soit à une hypergammaglobulinémie polyclonale, soit à des dépôts d’IgA, soit encore à une atteinte mécanique des vaisseaux par le parasite lui-même. L’exanthème maculopapuleux survenu à distance peut faire discuter une leishmaniose post-Kala-Azar consécutive à une dissémination hématogène du sujet anergique, ou bien un syndrome de restauration immunitaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Visceral leishmaniasis is not normally expressed in skin. Herein, we describe the case of an HIV-positive patient who developed two unusual skin manifestations during an episode of visceral leishmaniasis.

Patients and methods

A 48-year-old female patient consulted initially for infiltrated purpura of all four limbs. Skin biopsy revealed leukocytoclastic vasculitis with Leishman-Donovan bodies. Laboratory tests showed medullary, splenic, gastric and colic involvement, suggesting systemic disease, and enabling visceral leishmaniasis to be diagnosed. Two years later, despite prolonged treatment, the patient presented maculopapular exanthema, and histology revealed persistent Leishman-Donovan bodies.

Discussion

We report herein an association of two rare skin manifestations in an HIV-positive patient with visceral leishmaniasis: infiltrated purpura and maculopapular exanthema. However, the underlying mechanisms remain hypothetical. The initial leukocytoclastic exanthema could be secondary to either polyclonal hypergammaglobulinaemia or to IgA deposits, or possibly to mechanical impairment of blood vessels by the actual parasite. The maculopapular exanthema occurring later raised the possibility of post-Kala-Azar leishmaniasis due to blood-borne dissemination in an anergic subject or perhaps even immune reconstitution inflammatory syndrome.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Leishmaniose, VIH, Purpura, Vascularite leucocytoclasique, Exanthème maculopapuleux

Keywords : Leishmaniasis, HIV, Purpura, Leukocytoclastic vasculitis, Maculopapular exanthema


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 143 - N° 12

P. 841-845 - décembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Morphée pansclérotique d’évolution rapidement létale chez une jeune fille de 11 ans
  • J. Hardy, C. Audouin-Pajot, A. Abid, D. Chiotasso, B. Coustets, A. Suc, P. Timsit, L. Mouthon, J. Mazereeuw-Hautier
| Article suivant Article suivant
  • Lymphome cutané épidermotrope agressif CD8+ d’évolution inhabituelle
  • E. Gardette, P. Moguelet, S. Barete, C. Frances, P. Senet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.