Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Synovites à piquants - 21/12/16

[14-208-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0521(16)70471-2 
E. Palazzo  : Médecin des hôpitaux
 Service de rhumatologie du Pr P. Dieudé, Hôpital Bichat, 46, rue Henri-Huchard, 75018 Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les synovites à piquants, que ceux-ci soient d'origine végétale ou animale, sont une cause rare de ténosynovite ou de monoarthrite. Le diagnostic doit être évoqué en cas d'atteinte isolée des extrémités (mains, pieds) et des membres inférieurs, en premier lieu du genou et de la cheville, notamment chez l'enfant, ou en cas d'activité exposée professionnelle ou de loisirs (jardinier, plongeur sous-marin en eau de mer). Le diagnostic peut être difficile ou retardé principalement si la piqûre est passée inaperçue ou a été oubliée. Le diagnostic de certitude repose sur l'anatomopathologie qui met en évidence une synovite granulomateuse et la présence des piquants. La radiographie standard peut montrer le piquant essentiellement quand il est d'origine animale en raison de sa composition calcique ; l'échographie est utile car elle peut révéler la présence d'un corps étranger sous la forme d'une image linéaire hyperéchogène et orienter le diagnostic. L'imagerie par résonance magnétique (IRM) peut non seulement montrer le corps étranger, mais également évaluer l'étendue de la synovite et guider la thérapeutique. Le traitement repose sur l'ablation du corps étranger et une synovectomie, parfois localisée, mais le plus souvent complète, pour éviter la récidive. L'existence d'une surinfection bactérienne est rare. Le principal agent infectieux mis en évidence est Pantoea agglomerans.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Ténosynovite, Monoarthrite, Oursin, Piquant végétal, Corps étranger, Synovite granulomateuse


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Manifestations rhumatologiques de l'infection par les virus de l'immunodéficience humaine
  • D. Alcaix
| Article suivant Article suivant
  • Rhumatismes intermittents (en dehors des syndromes auto-inflammatoires)
  • C. Masson, B. Bouvard, M. Audran

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.