Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


Valeur diagnostique de la troponine I au service des Urgences

Doi : JEUR-12-2002-15-4-0993-9857-101019-ART1 

M. Elkholti [1],

R. Askenasi [1],

P. Lheureux [1],

M. Staroukine [1],

J.-C. Cavenaile [1],

D. Willems [1],

P. Mols [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 8
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La douleur thoracique est une plainte fréquente dans les services d'Urgences. Départager les étiologies variées de cette plainte constitue une tâche difficile pour l'urgentiste, surtout lorsque les trois critères de l'OMS définissant l'infarctus myocardique (douleur typique, modification électrocardiographique, augmentation d'un marqueur cardiaque) ne sont pas réunis. Le dosage d'un marqueur biologique, en particulier de la troponine cardiaque I (TnIc), est un élément-clé dans le processus décisionnel. Devant une discordance entre la clinique et la biologie, se pose la question de la signification d'une élévation de la troponine qui ne semble pas toujours liée à une ischémie myocardique, voire à une affection purement cardiaque. Afin de mieux cerner l'interprétation d'une troponinémie élevée au service des Urgences, une étude a été menée dans les services d'Urgences de trois hôpitaux universitaires. Un dosage de la TnIc a été réalisé chez 163 patients se présentant pour douleur thoracique (91) ou dyspnée (40) et ceux admis pour un traumatisme (20) ou une pyrexie (12). Tous ont bénéficiés d'un électrocardiogramme, d'un bilan biologique avec dosage des marqueurs cardiaques.

Résumé

La TnIc était augmentée chez 33 patients, dont 19 présentaient une affection cardiaque et 14 des affections non-cardiaques, dont 12 infectieuses. Ces 19 patients cardiaques avaient des valeurs de troponine significativement plus élevées que les 14 patients non-cardiaques.

Résumé

Ces élévations de la troponine peuvent s'expliquer soit par des interférences analytiques liés à l'échantillon, soit par des lésions myocardiques subcliniques. Enfin, les valeurs-seuil actuelles sont plus basses que celles préconisées par les recommandations récentes, engendrant un certain nombre de faux positifs.

Abstract

Diagnostic value of troponin I in the Emergency department

Chest pain is a common complaint in the Emergency department (ED). Identifying the various causes of this complaint is a difficult task for emergency physicians, especially when the three WHO criteria that define a myocardial infarction (typical pain, electrocardiographical change and elevation of a cardiac marker) are not present. The measurement of a biological tracer, particularly the cardiac troponin I (cTnI) occupies a key position in the process of reaching a decision. When clinical and biological features are discordant, the meaning of cTnI elevation is controversial since it may not always be related to myocardial ischemia or a purely cardiac event. In order to better understand the interpretation of a high cTnI level in the ED, a study has been conducted in the ED of three university hospitals. cTnI level was determined in 163 patients who presented with chest pain (91) or dyspnea (40) and in those who were admitted for trauma (12) or pyrexia (20). An electrocardiogram and laboratory tests of cardiac markers were obtained in all.

Troponin level was increased in 33 patients; 19 of them had a cardiac disease and 14 had a non-cardiac disease, 12 of which were infections. The 19 cardiac patients showed a significantly higher level of troponin than the other 14 who were free of cardiac disease.

Elevated troponin can be explained by analytic interferences related to the sample or by minimal myocardial injuries. However, the present cutoff is lower than those recently recommended, creating a certain number of false-positive results.


Mots clés : Douleurs thoraciques , Troponine I , Ischémie myocardique , Service des Urgences

Keywords: Chest pain , Troponin I , Myocardial ischemia , Emergency department


Plan



© 2002 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 15 - N° 4

P. 181-188 - décembre 2002 Retour au numéro
Article suivant Article suivant
  • Algorithme d'utilisation du peptide natriurétique de type B dans la prise en charge aux Urgences des patients suspects d'insuffisance cardiaque
  • E. Canault, P. Jourdain, P. Deschamps, F. Funck, G. Duval, N. Sadeg, M. Desnos

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité