Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les accidents vasculaires cérébraux et leur impact sur la sexualité - 03/01/17

Stroke and its impacts on sexuality

Doi : 10.1016/j.sexol.2016.11.001 
A. Grenier Genest, F. Courtois
 Département de sexologie, université du Québec, CP8888 succursale centre ville, Montréal H3C3P8, Canada 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mardi 03 janvier 2017
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Introduction

Un accident vasculaire cérébral (AVC) est souvent associé à des dysfonctions sexuelles issues de la lésion ou associées à des facteurs secondaires physiques ou psychologiques interférant avec la fonction sexuelle. Une prise en charge sexologique doit tenir compte de ces éléments pour répondre aux besoins des patients.

Objectif

Présenter une revue de littérature sur l’AVC et le fonctionnement sexuel afin de mieux comprendre les besoins des patients et mieux répondre aux besoins dans le cadre d’une prise en charge sexologique.

Méthode

Revue de la littérature sur les bases de données PubMed, PsycINFO et Google Scholar en utilisant les mots clés « Stroke », « Sexuality », « Sex » et « Sexual dysfunction ». Toute publication pertinente, ainsi que leurs références ont été considérées.

Résultats

Les études suggèrent une association entre l’AVC et une baisse du désir sexuel, baisse de la fréquence des activités sexuelles, des dysfonctions érectiles ou éjaculatoires chez l’homme, des troubles de l’excitation (lubrification) ou de l’orgasme chez la femme. Les dysfonctions sexuelles peuvent être associées à la lésion elle-même (latéralité, localisation, sévérité) ou à d’autres effets secondaires physiques (ex. incontinence urinaire, image corporelle, motricité) et psychologiques (ex. dépression, anxiété, bien-être général) impliqués dans la sexualité. Une prise en charge sexologique doit tenir compte de ces divers impacts et offrir une approche proactive (ex. PLISSIT ou BETTER) offrant la « permission » aux patients de parler de sexualité, des informations sur l’impact de l’AVC sur leur fonctionnement sexuel, des stratégies pragmatiques pour surmonter certaines difficultés, voire une sexothérapie intensive pour traiter de dysfonctions plus marquées.

Conclusion

Le fonctionnement sexuel de patients doit être intégré comme composante du processus de réadaptation qui s’intègre dans la qualité de vie post-AVC. Une équipe multidisciplinaire dotée d’intervenants aux spécialités complémentaires peut répondre à la majorité des besoins.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Strokes are associated with sexual dysfunctions, which can result from the neurological lesion or from secondary physical or psychological factors that can interfere with sexuality. Clinical treatments must take these factors into account in order to respond to the patients’ clinical needs.

Objective

Present a literature review on stroke and sexuality in order to better understand the patients’ clinical needs and to offer a clinical approach that respond to these needs.

Methods

Literature review on PubMed, PsycINFO and Google Scholar using key words “Stroke”, “Sexuality”, “Sex” and “Sexual dysfunction”. Every relevant publication and their references were considered.

Results

Studies suggest an association between strokes and diminished sexual desire, lower frequency of sexual activities, erectile and ejaculatory dysfunctions in men, and arousal and orgasm dysfunctions in women. Sexual dysfunctions can be associated with the lesion itself (lateralisation, localisation, severity) or to secondary physical (e.g. urinary incontinence, body image, motor function) or psychological factors (e.g. depression, anxiety, psychological well-being) involved in sexuality. Clinical treatments must take these factors into account and offer a proactive approach (ex. PLISSIT or BETTER) that offers “permission” for the patients to discuss their sexuality, information on the impact of their stroke on sexuality, strategies to overcome some difficulties, and intensive sex therapy for more pronounced sexual dysfunctions.

Conclusion

Sexual functioning in patients who survived a stroke must be integrated in the rehabilitation process as an essential part of quality of life. In this context, a multidisciplinary team composed of professionals with complementary specialties can respond to most of the patients’ needs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sexualité, AVC, Accident vasculaire cérébral, Dysfonction sexuelle

Keywords : Sexuality, Stroke, Sexual dysfunction


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.