Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les troubles spécifiques du langage oral (TSLO) chez l’enfant et leur incidence sur les relations entre pairs - 07/01/17

Specific language impairment in children and its consequences on peer relationships

Doi : 10.1016/j.neurenf.2016.12.003 
S. Jacob a, , b , C. Maintenant a
a Psychologie des âges de la vie (PAV), EA 2114, université de Tours, 3, rue des Tanneurs, 37041 Tours cedex 1, France 
b Sessad Apiday TSL, APAJH 78, 2, avenue de la Villedieu, 78990 Elancourt, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le samedi 07 janvier 2017
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Le concept de troubles spécifiques du langage oral (TSLO) est très utilisé et a fait l’objet de nombreuses recherches. Le diagnostic de ces troubles est complexe et nécessite d’évaluer l’impact fonctionnel de difficultés langagières persistantes. De nombreuses études ont mis en évidence l’existence de difficultés relationnelles chez les enfants avec TSLO. Celles-ci sont plus fréquentes que chez l’enfant au développement typique mais ne sont pas systématiques et ne sont pas expliquées par la sévérité des troubles du langage. Ce dernier point nous conduit à un examen de la littérature relative au développement des compétences relationnelles chez l’enfant, en particulier la mise en place de la théorie de l’esprit (TdE). Le niveau général de langage apparaît comme un contributeur important dans la construction des compétences en TdE chez les enfants au développement typique. De façon logique, les enfants avec TSLO présentent un retard dans la mise en place de leurs compétences en TdE quand ils sont comparés à leurs pairs de même âge mais pas quand ils sont comparés à des enfants plus jeunes avec un niveau de langage comparable. Ce retard peut constituer un point de départ pour des difficultés relationnelles mais il ne saurait à lui seul expliquer les difficultés relationnelles constatées qui se prolongent ou même émergent à l’adolescence. La publication d’études de cas approfondies permettrait une meilleure compréhension des trajectoires individuelles qui conduisent à un risque accru de difficultés relationnelles chez les enfants avec TSLO.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The concept of specific language impairment (SLI) is widely used and has been the topic of many researches. The diagnosis of these disorders is complex and requires an evaluation of the functional impact of persistent language difficulties. From this point of view, the quality of the relationships with the peers can constitute a relevant indicator of the functional impairment associated with the language disorder. Evidence of relational difficulties in children with SLI has been highlighted in numerous studies. These difficulties are encountered more frequently in children with SLI but neither systematically nor directly connected to the severity of SLI. This leads us to an examination of the literature pertaining to the development of social skills in children, especially theory of mind (ToM). The general language level contributes importantly to the building of ToM skills in children with typical development. In a logical way, the children with SLI present a delay in the development of their TOM skills when compared to their age-matched peers but not when compared to younger children with a similar level of language. Thus, they can expect to be somewhat clumsier than other children of the same age when they need to take into account the point of view of others in informal interaction. This delay can constitute a starting point for their relational difficulties but is not sufficient in itself to explain why these difficulties go on from childhood to adolescence or, even, appear in the teen ages. Indeed, it can be considered as highly plausible that after few years, the ToM skills of children with SLI become efficient enough to support the requisite of ordinary social situations. The publication of detailed case studies should allow a better understanding of the individual trajectories associated to an increased risk of relational difficulties in children with SLI.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Troubles de la communication, Troubles spécifiques du langage, Relations entre pairs, Théorie de l’esprit

Keywords : Communication disorders, Specific language impairment, Peer relationships, Theory of mind


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.