Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Mise en évidence d’un défaut de recrutement du lit capillaire pulmonaire par méthode de double transfert NO/CO chez le patient atteint d’hypertension artérielle pulmonaire - 11/01/17

Doi : 10.1016/j.rmr.2016.10.322 
J. Mane 1, C. Boissin 1, F. Bughin 2, B. Ayoub 2, A. Suc 3, S. Caule 3, A. Mazars 3, N. Lopez 3, L. Bacon 3, S. Matecki 2, J. Mercier 2, A. Bourdin 4, M. Hayot 2, F. Gouzi 2,
1 Département de pneumologie et addictologie, CHU de Montpellier, Montpellier, France 
2 Département de physiologie clinique, CHU de Montpellier, université de Montpellier, PhyMedExp Inserm U1046, CNRS UMR 9214, Montpellier, France 
3 Département de physiologie clinique, CHU de Montpellier, Montpellier, France 
4 Département de pneumologie et addictologie, université de Montpellier, PhyMedExp Inserm U1046, CNRS UMR 9214, Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Physiologiquement, le passage en décubitus induit un transfert de sang des membres inférieurs (m.inf.) vers le thorax et un recrutement capillaire pulmonaire, évaluable par la méthode du double transfert NO/CO 1. Les patients présentant une hypertension pulmonaire (HTP) ont un défaut de distensibilité de leur lit capillaire et ne présenteraient pas de modification du ratio TLNO/TLCO lors du passage en décubitus au contraire de sujets contrôles sains (CS) (Fig. 1).

Méthodes

Seize CS ont effectué des mesures de double transfert NO/CO assis 2, puis après des manœuvres augmentant le retour veineux des m.inf. (passage en décubitus dorsal [DD] puis surélévation des m.inf. seule). Les mesures ont ensuite été comparées à celles obtenues lors du passage de la position assise au DD chez 18 patients HTP.

Résultats

Le passage en DD a induit chez les CS (29±3 ans) une réduction du ratio TLNO/CO (5,42[5,26–5,68] vs 5,16[4,82–5,28] ; p<0,05), associée à une élévation de la fréquence cardiaque (68[64–75] à 85[80–90] bpm ; p<0,001). La réduction du ratio TLNO/CO n’était pas différente de celle induite par la surélévation des m.inf. (−9±6 % vs −7±3 % ; p=0,38). Chez les patients HTP (66±11ans ; PAP m=46±10mmHg), le ratio TLNO/CO n’a pas été modifié lors du passage en DD (5,89[4,23–6,99] vs 5,49[4,02–7,14] ; p=0,47). Les changements de ratio TLNO/CO étaient positivement corrélés avec l’index cardiaque (r=0,52 ; p=0,02). Finalement, les patients HTP réduisant leur ratio TLNO/CO étaient plus jeunes et présentaient une altération de leur fonction cardiaque par rapport à ceux qui l’augmentaient (p<0,05).

Conclusion

Chez les CS, les manœuvres induisant un retour veineux des m.inf. ont induit une réduction du ratio TLNO/CO non liée à un changement de position des poumons, au contraire des patients HTP. La méthode du double transfert NO/CO permet donc de révéler un potentiel défaut de recrutement capillaire. La réduction du TLNO/CO chez certains patients HTP serait la conséquence d’une insuffisance cardiaque droite (loi de Franck-Starling). La méthode du double transfert NO/CO pourrait constituer un outil d’évaluation non invasive de la capacité de recrutement capillaire pulmonaire dans l’HTP.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° S

P. A136-A137 - janvier 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Exacerbation aiguë au cours de l’insuffisance respiratoire chronique
  • R. Khelafi, F. Oussedik
| Article suivant Article suivant
  • Équations spirométriques de référence de la population malgache née et vivant en France
  • J. Ratomaharo, D. Rakotonanahary, R. Ranaivoson, M. Randriantahiry

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.