Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Inégalités de longueur des membres inférieurs : cause, diagnostic, prévision et traitement - 18/01/17

[15-330-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0521(16)66341-6 
J. Griffet a, b, , A. Fassier c
a Orthopédie infantile, Hôpital couple-enfant, Centre hospitalier universitaire de Grenoble-Alpes, CS 10217, 38043 Grenoble cedex 9, France 
b Université Joseph Fourier Grenoble-Alpes, Domaine de la Merci, 38700 la Tronche, France 
c Hôpital femme-mère-enfant, Centre hospitalier universitaire de Lyon, 32, avenue Doyen-Jean-Lépine, 69500 Bron, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 19
Iconographies 30
Vidéos 0
Autres 2

Résumé

Le diagnostic d'une inégalité de longueur des membres inférieurs, différence de longueur réelle des segments osseux, est aisé. La description est indissociable de celle des axes et de l'appréciation de la mobilité et de la stabilité articulaires des articulations voisines. L'étiologie est un élément essentiel pour établir le pronostic, choisir le traitement. Il existe des anomalies congénitales ou constitutionnelles, des anomalies acquises (traumatiques, infectieuses, vasculaires, neurologiques et séquellaires des maladies de la hanche). Le diagnostic clinique, avec un examen debout, puis couché, précise les anomalies des axes et les mobilités et stabilité articulaires. Les mesures radiologiques par une radiographie des membres inférieurs en entier de face permettent la mesure, en tenant compte de l'agrandissement, si le patient ne présente pas d'attitude vicieuse en flessum et est capable de positionner ses rotules bien de face. La mesure radiologique des axes affine la description. L'inégalité est évolutive et prévisible dans les malformations congénitales au pourcentage constant. En cas d'accélérations temporaires de croissance post-traumatiques ou postinfections, l'inégalité ne sera pas évolutive. En cas de destruction complète du cartilage de conjugaison, l'augmentation de l'anisomélie correspond à la croissance résiduelle de la physe controlatérale. La détermination de l'âge osseux est un critère important pour replacer cette inégalité dans la croissance. Plusieurs méthodes et logiciels existent. Le traitement est au début orthopédique avec des compensations. Puis il faudra choisir entre une orthèse ou une prothèse dans les inégalités congénitales sévères, un raccourcissement progressif (épiphysiodèse) ou exceptionnellement extemporané ou, le plus souvent, un allongement progressif par fixateur externe ou mieux par clou centromédullaire motorisé. Les complications sont fréquentes, parfois sans conséquence, mais aussi redoutables entraînant des séquelles, en fonction de l'étiologie, de la technique et de l'expérience de l'équipe. Les allongements de membre représentent une prise en charge difficile, mûrement réfléchie et réalisée avec une équipe entraînée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Inégalité longueur, Membre inférieur, Épiphysiodèse, Allongement, Fixateur externe, Clou centromédullaire


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Troubles de torsion du squelette du membre inférieur de l'adulte
  • F. Duparc
| Article suivant Article suivant
  • Malpositions et malformations congénitales du pied de l'enfant
  • F. Launay

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.