Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Hypertension artérielle pulmonaire - Définitions, classification et diagnostic - 23/01/17

[6-024-A-85]  - Doi : 10.1016/S1155-195X(16)61228-8 
D. Montani , L. Regard, E.-M. Jutant, M. Humbert
 Service de pneumologie et réanimation respiratoire, Centre des maladies vasculaires pulmonaires, Hôpital Bicêtre, Université Paris-Sud, 78, rue du Général-Leclerc, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

L'hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) est une maladie rare définie par l'augmentation des résistances artérielles pulmonaires aboutissant à une insuffisance cardiaque droite et au décès en l'absence de traitement spécifique. Il est important de distinguer le terme « HTAP » du terme « hypertension pulmonaire » (ce dernier regroupant toutes les causes d'élévation de la pression artérielle pulmonaire). L'HTAP peut survenir de façon sporadique ou dans un contexte familial (HTAP idiopathique ou héritable selon le statut génétique) ou encore compliquer l'évolution de certaines pathologies (HTAP associée à une connectivite, une cardiopathie congénitale, une infection par le virus de l'immunodéficience humaine, une hypertension portale, ou induite par des médicaments ou des toxiques). L'incidence de l'HTAP idiopathique estimée à deux cas par million d'habitants et par an est probablement sous-estimée du fait de la faible spécificité des signes cliniques dominés par la dyspnée d'effort. L'échographie cardiaque avec Doppler pulsé permet le dépistage de l'HTAP. Cependant le diagnostic formel nécessite un cathétérisme cardiaque droit qui met en évidence une pression artérielle pulmonaire moyenne supérieure ou égale à 25mmHg au repos, une pression artérielle pulmonaire d'occlusion inférieure ou égale à 15mmHg et des résistances vasculaires pulmonaires supérieures à 3 unités wood. Les patients chez qui l'on suspecte une HTAP doivent être adressés aux centres de référence pour la prise en charge de cette maladie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Cathétérisme cardiaque droit, Échographie cardiaque, Hypertension artérielle pulmonaire


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Conduite du sevrage tabagique
  • L. Karila, P. Dupont
| Article suivant Article suivant
  • Traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire
  • L. Regard, A. Boucly, E.-M. Jutant, M. Humbert, O. Sitbon, D. Montani

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.