Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hypersensibilité immédiate allergique à l’oméprazole et sensibilisations croisées - 11/02/17

Immediate allergic hypersensitivity reaction to omeprazole and cross-reactivity

Doi : 10.1016/j.reval.2016.10.016 
E. Degache a, , P. Pralong a, J.-P. Jacquier a, S. Logerot b, M. Pernollet c, C. Chatain a, M.-T. Leccia a
a Clinique universitaire de dermatologie, allergologie et photobiologie, CHU de Grenoble Alpes, CS 10217, 38043 Grenoble cedex 9, France 
b Service de pharmacovigilance, CHU de Grenoble Alpes, 38043 Grenoble cedex 9, France 
c Institut de biologie et pathologie, CHU de Grenoble Alpes, 38043 Grenoble cedex 9, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le samedi 11 février 2017
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Introduction

Les cas d’hypersensibilité immédiate allergique (HSIA) aux inhibiteurs de la pompe à proton (IPP) sont rares et les sensibilisations croisées ne sont pas bien connues. Nous rapportons deux cas d’HSIA à l’oméprazole, prouvée par tests cutanés, avec sensibilisation croisée à d’autres IPP.

Observations

Patient no 1 : un homme de 43 ans a présenté une réaction anaphylactique de grade II quinze minutes après la prise d’oméprazole. Les prick-tests ont été positifs pour l’oméprazole, le pantoprazole et l’ésoméprazole et négatifs pour le rabéprazole et le lansoprazole. Le test d’activation des basophiles (TAB) a été ininterprétable pour l’ésoméprazole et négatif pour les autres molécules. Patient no 2 : un homme de 39 ans a présenté une urticaire isolée, dans les deux heures après la prise d’oméprazole. Le prick-test a été positif pour l’oméprazole. Les intradermoréactions (IDR) ont été positives pour l’ésoméprazole, le pantoprazole et le rabéprazole et négatives pour le lansoprazole. Le TAB a été positif pour le lansoprazole.

Discussion

Nous avons conclu dans les deux cas au diagnostic d’HSIA dépendante des IgE à l’oméprazole, avec sensibilisation croisée à d’autres IPP. Dans la littérature, trois groupes de réactivités croisées aux IPP sont rapportés : 1) allergie croisée à tous les IPP, 2) allergie croisée partielle soit à l’oméprazole–ésoméprazole–pantoprazole, soit au lansoprazole–rabéprazole, 3) allergie isolée à un seul IPP. Le patient no 1 correspondrait ainsi au profil du groupe 2 et le patient no 2 à celui du groupe 1.

Conclusion

Nous présentons ici deux cas rares d’HSIA à l’oméprazole dont l’étude des sensibilisations croisées appuie les données de la littérature.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

True anaphylactic reactions to PPIs are rare, and cross-sensitivity reactions are not widely known. Herein, we present two cases of anaphylactic reaction to omeprazole with cross-sensitivity to other PPIs.

Patients and methods

Patient 1: a 43-year-old male presented a grade II anaphylactic reaction 15minutes after omeprazole intake. Prick tests were positive for omeprazole, pantoprazole and esomeprazole, and negative for rabeprazole and lansoprazole. The basophil activation tests were not interpretable for esomeprazole and were negative for the other drugs. Patient 2: a 39-year-old male presented isolated superficial urticaria within two hours of omeprazole intake. The omeprazole prick test was positive. IDR tests were positive for esomeprazole, pantoprazole and rabeprazole, and negative for lansoprazole. Basophil activation tests were positive for lansoprazole.

Discussion

We established a diagnosis of immediate hypersensitivity to omeprazole associated with cross-sensitivity to other PPIs. A literature review revealed the existence of three types of immediate hypersensitivity reactions to PPIs: 1) cross reaction to all PPIs; 2) partial cross reaction to either omeprazole/esomeprazole/pantoprazole or lansoprazole/rabeprazole; 3) isolated allergic reaction to a single PPI.

Conclusion

We present two rare cases of allergic immediate hypersensitivity reactions to omeprazole with cross-sensitivity to other PPIs that confirm the data in the literature.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Anaphylaxie, Hypersensibilité immédiate allergique, Inhibiteurs de la pompe à proton, Oméprazole, Sensibilisations croisées, Tests d’activation des basophiles

Keywords : Anaphylaxis, Basophil activation tests, Cross reactivity, Immediate hypersensitivity allergic reaction, Omeprazole, Proton pump inhibitors


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.