Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Autoévaluation des attitudes soignantes aux urgences face aux conduites addictives. Étude exploratoire - 12/02/17

Substance related disorder in emergency services: Which attitudes?

Doi : 10.1016/j.encep.2015.12.003 
M. Rica a, A. Principe b, J.-Y. Le Reste c, M. Guillou Landreat d,
a Faculté de médecine, 22, avenue Camille-Desmoulins, 29238 Brest, France 
b Service des urgences, centre hospitalier de Morlaix, 15, rue Alexandre-Gilly, 29600 Morlaix, France 
c ERCR SPURBO, département de médecine générale, faculté de médecine, 22, avenue Camille-Desmoulins, 29238 Brest, France 
d ERCR SPURBO, département d’addictologie, faculté de médecine de Brest, CHRU de Brest, 22, avenue Camille-Desmoulins, 29238 Brest, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La prévalence de personnes consommant des substances psychoactives, dont l’alcool, est plus élevée aux urgences que dans la population générale. Près d’un patient sur 5 admis dans un SAU présente une alcoolémie positive, quel que soit le motif d’admission. Les services d’urgences sont en première ligne pour la prise en charge, le repérage et l’éventuelle orientation des troubles liés à des consommations de substances psychoactives. Nous avons voulu évaluer la perception que les soignants des urgences ont de leurs attitudes thérapeutiques vis-à-vis des conduites addictives et son évolution parallèlement à l’instauration d’une équipe d’addictologie de liaison et les facteurs limitant l’abord de ces questions avec les patients. Notre travail met en évidence une évolution de la perception des soignants entre les deux évaluations, avec une meilleure représentation des potentielles situations d’addiction, mais également une majoration d’impression d’impuissance et de limites, par une probable amélioration du repérage. L’autoévaluation et la formation du personnel sur les conduites addictives sont des axes majeurs de travail au sein des urgences pour favoriser la prise en charge précoce de ces troubles et éviter les consultations itératives dans ces services.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

Substance related disorders are more prevalent in emergency services than in the general population, about 20% of individuals in emergency care test positive for alcohol. Emergency services are strategic places to identify alcohol misuse. Attitudes to individuals presenting substance related disorders are important in developing therapeutic relationships and applying interventions.

Objective

This study explores the attitudes of an emergency staff to these individuals across a range of roles, and evolution in face of an addictology care improvement.

Method

Data were gathered from an emergency service sample from the emergency department of a general hospital in Morlaix (France). We used a short questionnaire, adapted from previous similar French studies.

Results

Twenty-five persons answered the first questionnaire and 18 the second. A self-administrated attitudes questionnaire showed its interest in our study and helped us to identify attitudes and to initiate a reflection on behaviours in emergency care. Moreover, it helped to change attitudes towards individuals presenting substance related disorders. The daily setting of an addictive disorders specialized unit in emergency changed the point of view on addictive disorders of both physicians and nurses. We showed differences in addictive related disorders prevalence perception among patients attending emergency care between the two evaluations. But we also showed that physicians and nurses stressed that it was more difficult to ask patients in emergency care on the second evaluation, after and despite a daily addictive disorders specialized setting. We showed several limits in emergency staff care relationship with patients with substance related disorders. They identified difficulties to talk about addictive disorders, especially in younger and older patients. Regarding literature, we discuss our study limits and different ways of improving addictology care in emergency services.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Urgences, Addictions, Alcool, Attitudes thérapeutiques

Keywords : Substance related disorders, Therapeutic attitude, Emergency, Alcohol


Plan


© 2015  L'Encéphale, Paris. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 1

P. 10-14 - février 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Predictors of response to repetitive transcranial magnetic stimulation (rTMS) in the treatment of major depressive disorder
  • G. Beuzon, Q. Timour, M. Saoud
| Article suivant Article suivant
  • L’insight neurocognitif dans la schizophrénie
  • S. Potvin, G. Aubin, E. Stip

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.