Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Infections néonatales bactériennes, mycosiques et parasitaires - 13/02/17

[4-002-R-90]  - Doi : 10.1016/S1637-5017(17)76522-2 
Y. Aujard
 Pôle de périnatologie, Hôpital Robert-Debré, AP-HP, Université Paris 7 Denis Diderot, 48, boulevard Sérurier, 75019 Paris, France 

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mardi 14 février 2017

Résumé

Les infections néonatales bactériennes sont un problème mondial de santé publique. Leur incidence est de 0,5 à 1 % des naissances dans les pays industriels mais est plus élevée - 3 à 5 % - dans les pays en développement. Les infections survenant dans le premier mois de la vie sont responsables de cinq millions de morts par an dans le monde. Tous les agents pathogènes - bactéries, champignons, parasites et virus - peuvent être responsables d'infection chez le nouveau-né. Les infections précoces, maternofœtales, se révèlent dans les quatre premiers jours de vie. Leur diagnostic de certitude est limité par la faible sensibilité des hémocultures et devrait être amélioré par la biologie moléculaire. Les infections tardives surviennent entre j5 et j28. Les infections nosocomiales sont acquises lors d'un séjour dans une unité de soins. En France, les streptocoques du groupe B et Escherichia coli sont en cause dans 80 % des cas des infections néonatales primitives. L'épidémiologie de ces infections varie dans le temps et selon les pays, ce qui empêche d'extrapoler les propositions thérapeutiques et en particulier les traitements de première intention, d'un pays à l'autre, tant pour le traitement des infections primitives que secondaires. Elle diffère également selon l'âge gestationnel. Les progrès récents ont porté sur une meilleure utilisation des anti-infectieux et sur une meilleure connaissance de l'épidémiologie en fonction du terme. Les infections nosocomiales, dont l'incidence reste élevée, sont très liées à l'utilisation des cathéters veineux centraux.


Mots-clés : Nouveau-né, Infection néonatale précoce, Infection néonatale tardive, Antibiothérapie, Bactéries, Champignons, Paludisme, Toxoplasmose


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.