Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intérêt de la spirométrie en médecine générale pour la motivation au sevrage tabagique. Étude pilote de faisabilité et intérêt de l’« âge pulmonaire » - 14/02/17

The role of spirometry in encouraging smoking cessation in general practice. A pilot study using “lung age”

Doi : 10.1016/j.rmr.2016.10.873 
A. Lorenzo a, , F. Noël a, M. Lorenzo b, J. Van Den Broucke a
a Département de médecine générale, université Paris Descartes, 12, rue de l’École-de-Médecine, 75270 Paris cedex 06, France 
b Département de médecine générale, faculté de médecine, université de Strasbourg, 4, rue Kirschleger, 67085 Strasbourg cedex, France 

Auteur correspondant. Département de médecine générale, université Paris 5 Descartes, 24, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mardi 14 février 2017

Résumé

Objectif

Mesurer, chez des fumeurs non motivés au sevrage, le changement motivationnel après une spirométrie systématique au cabinet de médecine générale.

Matériels et méthode

Étude interventionnelle prospective monocentrique de type « avant-après ». Ont été inclus quel qu’était leur motif de consultation, 74 patients majeurs et fumeurs non motivés au sevrage tabagique. Les résultats spirométriques, comportant le rapport VEMS/CVF et l’âge pulmonaire, étaient commentés et remis. Neuf mois plus tard, ils étaient réévalués téléphoniquement.

Résultats

Cinquante-six pour cent étaient des femmes, d’en moyenne 46,5 ans, ayant fumé 26,3 paquets-années. Quatre-vingt-deux pour cent avaient un rapport VEMS/CVF normal mais 38 % un âge pulmonaire pathologique. Neuf mois après, 61,1 % ont augmenté leur motivation au sevrage. La consommation était de 10,9 cigarettes/jour, contre 13,3 cigarettes/jour à l’inclusion (p=0,0254). Augmenter sa motivation n’était pas statistiquement liée à l’âge, au sexe, aux sevrages antérieurs, au tabagisme quotidien, à la dépendance nicotinique ni à la normalité du rapport VEMS/CVF (p>0,75) mais significativement lié à la normalité ou non de l’âge pulmonaire (p<0,03).

Conclusion

Cette étude suggère que la pratique d’une spirométrie, dans un cabinet de médecine générale, est susceptible, par la détermination de l’âge pulmonaire, de faire progresser la motivation au sevrage tabagique des fumeurs non motivés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Our aim was to investigate whether spirometry, performed in general practitioners’ offices would change non-motivated smokers’ attitudes toward smoking cessation.

Method

We performed an interventional, prospective, before-after single-center study, approved by a research ethics committee. We included 74 smokers older than 18years old, who reported no intention to quit smoking, whatever they were visiting general practitioners for. We performed spirometry and gave them their results, FEV1/FVC and lung age together with a comment on it. Nine months later, we called them for another assessment.

Results

Fifty-six percent were women with an average-age of 46.5, who smoked 26.3 pack-years. Eighty-two percent of them had normal FEV1/FVC but lung age was pathological among 38% of them. Nine months later, 61.1% reported an increased motivation to quit smoking. They smoked 10.9 cigarettes per day versus 13,3 at baseline (P=0.0254). Increase in motivation was not statistically related to age, gender, previous smoking cessations, daily smoking, nicotine dependence or an abnormal FEV1/VC ratio (P>0.75) but was significantly related to the presence of an abnormal lung age status (P<0.03).

Conclusion

This study suggests that spirometry in general practice, combined with the determination of the lung age, may increase motivation towards smoking cessation in smokers who lack motivation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sevrage tabagique, Spirométrie, Motivation, Médecine générale, Âge pulmonaire

Keywords : Spirometry, Smoking cessation, Motivation, General practice, Lung age


Plan


© 2016  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.