Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Relative contribution of muscle and liver insulin resistance to dysglycemia in postmenopausal overweight and obese women: A MONET group study - 20/02/17

Contribution relative de l’insulinorésistance musculaire et hépatique aux troubles de la régulation glycémique chez des femmes non diabétiques ménopausées obèses ou en surpoids : une étude du groupe Monet

Doi : 10.1016/j.ando.2016.10.003 
Belinda Elisha a, b, Emmanuel Disse c, Katherine Chabot a, b, Nadine Taleb a, b, Denis Prud’homme d, e, Sophie Bernard f, Rémi Rabasa-Lhoret a, b, Jean-Philippe Bastard g, h, i,
a Department of Nutrition, Université de Montréal, Montréal, Québec, Canada 
b Department of Medicine, Institut de Recherches Cliniques de Montréal (IRCM), Faculty of Medicine, Université de Montréal, Montréal, Québec, Canada 
c Centre de Recherche en Nutrition Humaine, Rhône Alpes, Centre Hospitalier Lyon Sud, 69310 Pierre-Bénite, France 
d Institut de Recherche de l’Hôpital Montfort, Ottawa, Ontario, Canada 
e School of Human Kinetics, Faculty of Health Sciences, University of Ottawa, Ottawa, Ontario, Canada 
f Department of Medicine, Faculty of Medicine, Université de Montréal, Montréal, Québec, Canada 
g Service de Biochimie et Hormonologie, AP–HP, Hôpital Tenon, UF Biomarqueurs Inflammatoires et Métaboliques, 75020 Paris, France 
h Inserm UMR_S938, ICAN, CDR Saint-Antoine, 75012 Paris, France 
i UMR_S 938, Sorbonne Universités, UPMC Université Paris 06, 75005 Paris, France 

Corresponding author. Service de biochimie et hormonologie, UF bio-marqueurs inflammatoires et métaboliques, hôpital Tenon, 4, rue de la Chine, 75970 Paris cedex 20, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Objectives

The relative contribution of muscle and liver insulin resistance (IR) in the development of dysglycemia and metabolic abnormalities is difficult to establish. The present study aimed to investigate the relative contribution of muscle IR vs. liver IR to dysglycemia in non-diabetic overweight or obese postmenopausal women and to determine differences in body composition and cardiometabolic indicators associated with hepatic or muscle IR.

Material and methods

Secondary analysis of 156 non-diabetic overweight or obese postmenopausal women. Glucose tolerance was measured using an oral glucose tolerance test. Whole-body insulin sensitivity (IS) was determined as glucose disposal rate during a euglycemic-hyperinsulinemic clamp. Muscle and liver IR have been calculated using Abdul-Ghani et al. OGTT-derived formulas. Participant's body compositions as well as cardiometabolic risk indicators were also determined.

Results

Overall, 57 (36.5%) of patients had dysglycemia, among them 25 (16.0%); 21 (13.5%); 11 (7.1%) had impaired fasting glycemia, impaired glucose tolerance and combined glucose intolerance respectively. Fifty-three (34.0%) participants were classified as combined IS while on the opposite 51 participants (32.7%) were classified as combined IR and 26 (16.7%) participants had either muscle IR or liver IR. For similar body mass index and total fat mass, participants with liver IR were more likely to have lower whole-body IS, dysglycemia and higher visceral fat, liver fat index, triglycerides and alanine aminotransferase than participants with muscle IR.

Conclusion

In the present study, the presence of liver IR is associated with a higher prevalence of dysglycemia, ectopic fat accumulation and metabolic abnormalities than muscle IR.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

But/objectif

La contribution relative de la résistance à l’insuline (IR) musculaire (M) et hépatique (H) dans le développement des troubles de la régulation glycémique est difficile à établir. L’objectif de ce travail était d’étudier l’impact de l’IR M vs l’IR H sur les anomalies glycémiques dans une cohorte de patientes non diabétiques ménopausées obèses ou en surpoids et de déterminer les éventuelles différences de composition corporelle et de biomarqueurs cardiométaboliques associés à l’IR M ou H.

Matériels et méthodes

Cent cinquante-six femmes non diabétiques ménopausées obèses ou en surpoids ont été étudiées dans une analyse secondaire. La tolérance au glucose a été mesurée au cours d’une hyperglycémie provoquée par voie orale (HGPO). La sensibilité à l’insuline (SI) a été mesurée par une épreuve de clamp hyperinsulinémique euglycémique. L’IR M et l’IR H ont été calculées en utilisant les formules dérivées de l’HGPO décrites par Abdul-Ghani et al. La composition corporelle et des biomarqueurs de risque cardiométabolique ont également été déterminés.

Résultats

Globalement, 36,5 % (57) des participantes avaient une dysglycémie dont 25 (16,0 %) avaient une hyperglycémie modérée à jeun non diabétique, 21 (13,5 %) une intolérance au glucose et 11 (7,1 %) une anomalie combinée. Cinquante-trois (34,0 %) participantes étaient classées comme IS M et H tandis que 51 (32,7 %) avaient une IR combinée M et H, 26 (16,7 %) une IR M et 26 (16,7 %) une IR H. Enfin, pour un même indice de masse corporelle et une masse grasse totale comparables, les participantes avec une IR H étaient plus susceptibles d’avoir une IS globale réduite, une dysglycémie, un taux de graisse viscérale plus élevé, des triglycérides et des enzymes hépatiques plus élevés que celles avec IR M.

Conclusion

Cette étude démontre que l’IR H est associée à une plus forte prévalence de dysglycémie, d’accumulation de graisse ectopique et d’anomalies métaboliques que l’IR M.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Obesity, Muscle insulin resistance, Liver insulin resistance, Glucose homeostasis

Mots clés : Obésité, Insulinorésistance musculaire, Insulinorésistance hépatique, Homéostasie du glucose


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 78 - N° 1

P. 1-8 - février 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial Board
| Article suivant Article suivant
  • Stroke disclosing primary aldosteronism: Report on three cases and review of the literature
  • Amina Nasri, Malek Mansour, Zeineb Brahem, Amel Kacem, Ahmed Abou Hassan, Hager Derbali, Meriem Messelmani, Jamel Zaouali, Ridha Mrissa

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.