Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Treatment by rituximab on six Grave's ophthalmopathies resistant to corticosteroids - 20/02/17

Traitement par rituximab de six orbitopathies dysthyroïdiennes résistantes aux corticoïdes

Doi : 10.1016/j.ando.2016.12.002 
Flavien Précausta a, , d , Sophie Arsène a, Peggy Renoult-Pierre b, Boris Laure c, d, Lise Crinière b, Pierre-Jean Pisella a, d
a Service d’ophtalmologie, hôpital Bretonneau, centre hospitalier universitaire de Tours, 2, boulevard Tonnellé, 37044 Tours cedex 9, France 
b Service de médecine interne, hôpital Bretonneau, centre hospitalier universitaire de Tours, 2, boulevard Tonnellé, 37044 Tours cedex 9, France 
c Service de chirurgie maxillofaciale, avenue de la République, centre hospitalier universitaire de Tours, hôpital Trousseau, 37170 Chambray-lès-Tours, France 
d Faculté de médecine de Tours, 10, boulevard Tonnellé, BP 3223, 37032 Tours cedex 1, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Objectives

Graves’ ophthalmopathy occurs in 50% of Graves’ disease cases. Treatment is based on smoking cessation, and control of the euthyroidism and ocular repercussions associated with the disease. The active orbital forms are treated with glucocorticoids. Non-validated therapies have also been recently tested. Rituximab has been effectively used several times to treat corticosteroid-resistant Graves’ ophthalmopathy associated with an optic neuropathy, but its use could be proposed only in inflammatory ophthalmopathies after failure of the corticosteroids. We present six cases treated since early 2012 at the University Hospital Center of Tours, France.

Methods

Six patients were treated at the University Hospital Center of Tours, France, between September 2012 and April 2014. The patients had a Mourits’ score greater than three after treatment with corticosteroids and/or a severe NOSPECS score and/or orbital inflammation resistant to maximal treatment with intravenous injections of methylprednisolone and an optic neuropathy. They twice received one gram of rituximab by slow intravenous injection two weeks apart. Efficacy was assessed by a decrease of the orbital inflammatory clinical Mourits’ score, and visual acuity and visual field testing.

Results

The inflammatory score of patients improved and treatment helped to stop the progression of the sequelae due to neuropathy. The orbital inflammatory clinical score, and the visual acuity and visual field improved but orbital decompression was necessary to complete the treatment.

Conclusion

Rituximab has been used for the treatment of active corticosteroid-resistant Graves’ ophthalmopathies. We also had positive results on patients with visual threat and optic neuropathy, when combined with surgical decompression.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

L’orbitopathie basedowienne survient dans 50 % des maladies de Basedow. Son traitement repose sur l’arrêt du tabac, l’euthyroïdie et le traitement du retentissement oculaire (symptômes et séquelles). Le traitement de l’orbitopathie active aiguë repose sur la corticothérapie, cependant plusieurs autres thérapeutiques non validées sont à l’étude. Le rituximab a été utilisé à plusieurs reprises efficacement pour traiter des atteintes orbitaires graves avec atteinte du nerf optique, quand celles-ci étaient résistantes aux corticoïdes, mais son utilisation ne pourrait être proposée que dans l’indication inflammatoire après échec des corticoïdes. Nous présentons ici six cas traités au centre hospitalier universitaire de Tours depuis début 2012.

Matériels et méthodes

Six patients ont été traités au centre hospitalier universitaire de Tours entre septembre 2012 et avril 2014, présentant un score de Mourits supérieur à trois, persistant après la corticothérapie, et/ou un score NOSPECS sévère, et/ou avec une inflammation orbitaire résistante à un traitement maximal par bolus de Solumédrol®, et une neuropathie optique. Ils ont reçu un gramme de rituximab en perfusion lente intraveineuse, à deux reprises à deux semaines d’intervalle. L’efficacité a été évaluée sur la diminution du score inflammatoire clinique orbitaire de Mourits, l’acuité visuelle et le champ visuel.

Résultats

Les patients traités ont amélioré leur score inflammatoire et le traitement a permis d’éviter l’aggravation des séquelles de la maladie dans les formes avec neuropathie. Le score inflammatoire orbitaire a été amélioré ainsi que l’acuité visuelle et le champ visuel. Un traitement par décompression orbitaire a été nécessaire en complément dans tous les cas.

Conclusion

Le rituximab a été utilisé dans les orbitopathies dysthyroïdiennes actives résistantes aux corticoïdes. Nous avons eu également des résultats positifs pour nos patients avec menace visuelle et neuropathie optique résistantes aux corticoïdes, en complément de la décompression chirurgicale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Graves ophthalmopathy, Rituximab, Anti-CD20, Optic neuropathy

Mots clés : Orbitopathie basedowienne, Rituximab, Anti-CD20, Neuropathie optique


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 78 - N° 1

P. 20-26 - février 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Usefulness of a systematic screening of carotid atherosclerosis in asymptomatic people with type 2 diabetes for cardiovascular risk reclassification
  • Marjorie Helfre, Claire Grange, Benjamin Riche, Delphine Maucort-Boulch, Charles Thivolet, Julien Vouillarmet
| Article suivant Article suivant
  • Overdiagnosis of thyroid cancer in the Marne and Ardennes Departments of France from 1975 to 2014
  • Caroline Saint-Martin, Moustapha Dramé, Sandrine Dabakuyo, Lukshe Kanagaratnam, Patrick Arveux, Claire Schvartz

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.