Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Stroke disclosing primary aldosteronism: Report on three cases and review of the literature - 20/02/17

Accident vasculaire cérébral révélant un hyperaldostéronisme primaire : à propos de trois cas et revue de la littérature

Doi : 10.1016/j.ando.2016.07.993 
Amina Nasri a, , Malek Mansour a, Zeineb Brahem a, Amel Kacem b, Ahmed Abou Hassan a, Hager Derbali a, Meriem Messelmani a, Jamel Zaouali a, Ridha Mrissa a
a Department of Neurology, Military Hospital, 1008, Montfleury, 1089 Tunis, Tunisia 
b Department of Medicine, Regional Hospital of Jendouba, Tunisia 

Corresponding author. Hôpital Militaire Principal d’Instruction de Tunis, 1008, Montfleury, C.P.: 1089, Tunis, Tunisia.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Objectives

There is a growing evidence of increased risk of cerebrovascular events in primary aldosteronism (PA). Nevertheless, acute neurologic ailment as presenting feature of PA is uncommon. Our aim is to highlight the diagnosis challenges in stroke unmasking PA and to discuss the underlying physiopathology and management dilemmas.

Materials and methods

We hereby describe three consecutive rare cases of stroke revealing PA. All patients had brain imaging and thorough biological and morphological assessment to rule out other etiologies of stroke. The diagnosis of primary aldosteronism was established according to the Endocrine Society Clinical Practice Guideline, with a review of the literature on the spectrum of neurologic manifestations in PA.

Results

We report on three cases, two women and a man, presenting with ischemic or hemorrhagic stroke, of early onset in two of them. All of the reported patients had hypertension and hypokaliemia. This association prompted the assessment of renin angiotensin aldosterone system (RAAS) disclosing PA, which was due to bilateral adenomas in the first one or bilateral adrenal hyperplasia in the two others. All patients refused the surgical option and received spironolactone with recurrence of stroke in one of them due to treatment incompliance.

Conclusion

Although cerebrovascular events are quite common in PA, their occurrence as initial feature can be misleading. The association of hypokaliemia and refractory hypertension in ischemic or hemorrhagic strokes should prompt an assessment of the RAAS to rule out PA and initiate adequate management as soon as possible in order to avoid further complications.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

But/objectif

Le risque accru d’évènements cérébro-vasculaires est de plus en plus reconnu dans l’hyperaldostéronisme primaire (HAP). Cependant, la survenue inaugurale de manifestations neurologiques aiguës demeure inhabituelle dans l’HAP. Notre objectif était de mettre en évidence les difficultés diagnostiques des accidents vasculaires cérébraux (AVC) révélant un HAP et d’en discuter les mécanismes physiopathologiques et la prise en charge.

Matériels et méthodes

Nous décrivons trois cas d’AVC révélant un HAP. Tous les patients avaient eu une imagerie cérébrale et un bilan biologique et morphologique exhaustif afin d’éliminer toute autre cause d’AVC. Le diagnostic d’HAP a été établi selon les recommandations de l’Endocrine Society Clinical Practice Guideline, avec revue de la littérature du spectre de troubles neurologiques dans l’HAP.

Résultats

Nous rapportons trois cas, deux femmes et un homme, se présentant avec un tableau d’AVC ischémique ou hémorragique inaugural, à début précoce chez deux d’entre eux. Tous avaient une hypertension artérielle (HTA) et une hypokaliémie. Devant cette association, l’étude du système rénine-angiotensine-aldostérone (SRAA) avait révélé un HAP, dû à des adénomes surrénaliens bilatéraux dans le premier cas ou à une hyperplasie surrénalienne bilatérale chez les deux autres. Tous les patients ont refusé la chirurgie et ont donc reçu la spironolactone avec une récidive hémorragique chez l’un d’entre eux due à une mauvaise observance du traitement antihypertenseur.

Conclusion

Malgré la fréquence des évènements cérébro-vasculaires dans l’HAP, leur survenue comme manifestation inaugurale peut être déroutante. L’association d’une hypokaliémie et d’une HTA réfractaire dans les AVC ischémiques et hémorragiques doit faire pratiquer une étude du SRAA à la recherche d’un HAP et initier la prise en charge adéquate afin d’éliminer d’autres complications.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Aldosteronism, Stroke, Ischemic, Hemorrhage

Mots clés : Hyperaldostéronisme, Accident vasculaire cérébral, Ischémie, Hémorragie


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 78 - N° 1

P. 9-13 - février 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Relative contribution of muscle and liver insulin resistance to dysglycemia in postmenopausal overweight and obese women: A MONET group study
  • Belinda Elisha, Emmanuel Disse, Katherine Chabot, Nadine Taleb, Denis Prud’homme, Sophie Bernard, Rémi Rabasa-Lhoret, Jean-Philippe Bastard
| Article suivant Article suivant
  • Usefulness of a systematic screening of carotid atherosclerosis in asymptomatic people with type 2 diabetes for cardiovascular risk reclassification
  • Marjorie Helfre, Claire Grange, Benjamin Riche, Delphine Maucort-Boulch, Charles Thivolet, Julien Vouillarmet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.