Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Syndrome mononucléosique et pathologies hématologiques liées au virus d'Epstein-Barr - 27/02/17

[13-028-A-10]  - Doi : 10.1016/S1155-1984(17)68178-0 
C. Besson a, b, , J. Lupo c, C. Laurent d, e, P. Morand c, S. Latour f, g
a Service d'hématologie et oncologie, Centre hospitalier de Versailles, 177, rue de Versailles, 78150 Le Chesnay, France 
b Faculté des sciences de la santé, Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, 78180 Montigny-le-Bretonneux, France 
c Laboratoire de virologie, Centre hospitalier universitaire de Grenoble, Institut de biologie structurale, Université Grenoble Alpes, CEA, CNRS, 71, avenue des Martyrs, 38044 Grenoble, France 
d Département de pathologie, Institut universitaire du Cancer-Oncopole, 1, avenue Irène-Joliot-Curie, 31059 Toulouse cedex 9, France 
e Inserm U1037, Centre de recherche en cancérologie de Toulouse-Purpan, 2, avenue Hubert-Curien, 31100 Toulouse, France 
f Laboratoire Activation lymphocytaire et susceptibilité à l'EBV, Inserm UMR 1163, Hôpital Necker Enfants-Malades, 149, rue de Sèvres, 75015 Paris, France 
g Université Paris Descartes Sorbonne Paris Cité, Institut Imagine, 24, boulevard de Montparnasse, 75015 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 13
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Le virus Epstein-Barr (EBV) est un virus ubiquitaire qui peut induire la transformation et l'immortalisation des lymphocytes B in vitro. In vivo, l'infection est le plus souvent asymptomatique mais elle peut se manifester par une mononucléose infectieuse lors de la primo-infection et, plus rarement, par des lymphoproliférations lors de l'infection chronique. La mononucléose infectieuse est la manifestation symptomatique de la primo-infection. Après un contage salivaire, l'épithélium oropharyngé puis les lymphocytes B du tissu lymphoïde oropharyngé sont infectés. Cette infection est contrôlée par une expansion lymphocytaire T cytotoxique. Le virus persiste ensuite à l'état latent dans les lymphocytes B mémoires. Cette infection latente chronique est en général asymptomatique grâce au contrôle des cellules infectées par le système immunitaire de l'hôte mais elle peut, à la faveur de circonstances cliniques particulières telles qu'un déficit immunitaire ou une activation lymphocytaire chronique, être associée à la survenue de lymphomes. Les protéines virales de latence, latent membrane protein et EBV nuclear antigen 2 notamment, modifient la transcription de gènes cellulaires et perturbent l'homéostasie cellulaire. Les principaux lymphomes associés à l'EBV sont le lymphome de Burkitt endémique, certains sous-types de lymphomes B diffus à grandes cellules, le lymphome de Hodgkin classique, les lymphoproliférations B des déficits immunitaires d'origine génétique ou acquis, et de rares lymphomes T et natural killer. Chez les sujets immunocompétents ou chez ceux atteints d'infection par le virus de l'immunodéficience humaine, le traitement de ces lymphomes consiste en une polychimiothérapie, quel que soit le statut EBV des cellules tumorales. Chez les sujets transplantés, le traitement repose en premier lieu sur l'administration d'anticorps anti-CD20 afin d'éradiquer le réservoir de l'infection. Enfin, des approches de thérapie cellulaire anti-EBV sont développées pour restaurer une réponse T cytotoxique antitumorale chez les patients transplantés ou ne répondant pas aux approches conventionnelles.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Syndrome mononucléosique, Virus Epstein-Barr, Lymphome non hodgkinien, Lymphome hodgkinien, Déficit immunitaire


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Nouveaux antithrombotiques veineux
  • C. Boyer-Neumann, M. Wolf, F. Parent
| Article suivant Article suivant
  • Expositions professionnelles responsables d'hémopathie maligne
  • M. Maynadié

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.