Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Contraceptions vaginales ou méthodes barrières féminines - 17/03/17

[700-A-45]  - Doi : 10.1016/S0246-1064(17)67532-7 
D. Hassoun
 5, place Léon-Blum, 75011 Paris, France 

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le samedi 18 mars 2017

Résumé

Les contraceptions vaginales utilisent une barrière physique ou chimique pour empêcher les spermatozoïdes de monter dans la filière génitale et empêcher ainsi la fécondation. Les barrières vaginales physiques sont les préservatifs féminins, les diaphragmes et les capes cervicales. Les barrières chimiques sont les spermicides qui existent sous forme d'ovules, de crèmes ou d'éponges. Le préservatif féminin est la seule méthode féminine qui est en même temps une méthode de contraception et de prévention des infections sexuellement transmissibles (IST) et du virus de l'immunodéficience humaine (VIH). La prévalence des méthodes vaginales dans le monde est de 0,2 %. En Europe, si 1,4 % des femmes ont recours à ces méthodes, seules 0,3 % les utilisent en Europe de l'Ouest. Le taux de grossesses observé avec ces méthodes est compris entre 5 et 26 % en utilisation correcte et régulière et entre 20 et 32 % en utilisation courante, au cours de la première année d'utilisation. L'avantage de ces méthodes est leur totale innocuité mais dans des conditions d'utilisation courante, elles sont beaucoup moins efficaces que le dispositif intra-utérin (DIU) et les méthodes hormonales et nécessitent une forte implication des deux partenaires. Utilisées comme contraception régulière, lors de chaque rapport sexuel ou comme méthode d'appoint en association avec les méthodes naturelles pendant les périodes identifiées comme à risque, les contraceptions vaginales peuvent trouver leur place à certaines périodes de la vie de la femme ou du couple qui considèrent alors comme possible ou acceptable la survenue d'une grossesse non prévue.


Mots-clés : Préservatif féminin, Spermicides, Diaphragme, Cape cervicale


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.