Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Un nouveau cas de syndrome de Rowell - 18/03/17

A new case of Rowell's syndrome

Doi : 10.1016/j.annder.2017.02.005 
C. Schissler a, , S. Banea b, M.-C. Tortel c, A. Mahé b
a Clinique dermatologique, faculté de médecine, université de Strasbourg, hôpitaux universitaires de Strasbourg, 1, place de l’Hôpital, 67091 Strasbourg, France 
b Service de dermatologie, hôpital Pasteur, 39, avenue de la Liberté, 68024 Colmar, France 
c Service d’anatomie pathologique, hôpital Pasteur, 39, avenue de la Liberté, 68024 Colmar, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le samedi 18 mars 2017
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Introduction

Nous souhaitons rapporter un nouveau cas de syndrome de Rowell, entité controversée associant un lupus érythémateux cutané et un érythème polymorphe.

Observation

Un diagnostic de lupus érythémateux subaigu induit par l’ésoméprazole était porté chez une femme de 43 ans. En l’absence de régression après arrêt de ce médicament, de l’hydroxychloroquine était prescrite. Deux semaines plus tard, la patiente consultait pour de nouvelles lésions annulaires du décolleté et des bras, érosives et croûteuses, avec par endroits des cocardes, ainsi qu’une atteinte de la muqueuse buccale. L’histologie montrait un décollement bulleux sous-épidermique par nécrose kératinocytaire évocateur d’érythème polymorphe. La recherche d’autres causes d’érythème polymorphe était négative. L’évolution était favorable sous corticothérapie orale et maintien de l’hydroxychloroquine. Un an plus tard, la patiente était en rémission complète pour le lupus et l’érythème polymorphe.

Discussion

L’association d’un lupus érythémateux et d’un érythème polymorphe correspond au syndrome décrit en 1963 par Rowell. Des critères diagnostiques précis ont ensuite été établis. Mais la réalité de cette entité est fortement discutée dans la littérature, qui soulève la question d’une confusion entre les lésions annulaires du lupus subaigu et un authentique érythème polymorphe. Certains auteurs considèrent néanmoins qu’il s’agit d’une entité propre, comme l’illustre notre observation. Notre patiente a en effet développé des lésions nettement distinctes de celles ayant conduit au diagnostic de lupus subaigu sur plusieurs plans : aspect des lésions élémentaires (cocardes érosives), présence d’une atteinte muqueuse, aspect histologique, évolution dissociée. Le débat reste donc ouvert.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

This article introduces a new case of Rowell's syndrome, a controversial entity defined by the association of lupus erythematosus and erythema multiforme.

Observation

A 43-year-old woman was diagnosed with lupus erythematosus induced by esomeprazole. Because her eruption did not improve after withdrawal of the drug, hydroxychloroquine was administered. Two weeks later, the patient described new annular lesions on her chest and arms, both erosive and crusted, and some had a target-like appearance. The oral mucosa was also affected. Histology revealed sub-epidermal blistering with keratinocytic necrosis, strongly suggesting erythema multiforme. Screening for other causes of erythema multiforme proved negative. A positive outcome was achieved with corticosteroids and hydroxychloroquine. One year later, the patient was in complete remission for both lupus erythematosus and erythema multiforme.

Discussion

The association of lupus erythematosus and erythema multiforme first described in 1963 is known as Rowell's syndrome. While diagnostic criteria have been established in the literature, the reality of this entity is still contested. The annular lesions of subacute lupus erythematosus may be confused with the lesions of erythema multiforme. As suggested in the above section, other authors consider Rowell's syndrome to be a singular entity. Indeed, our patient developed lesions distinct from those initially suggesting subacute lupus erythematosus, in particular: the target-like aspect of the elementary lesions, mucosal involvement, a distinct histological aspect, and dissociated outcomes. Ultimately, the definition of Rowell's syndrome remains highly debated.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome de Rowell, Érythème polymorphe, Lupus érythémateux subaigu induit

Keywords : Rowell's syndrome, Erythema multiforme, Induced subacute lupus erythematosus


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.