Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Diagnostic post-mortem d’acidocétose diabétique - 19/03/17

Post-mortem diagnosis of diabetic ketoacidosis

Doi : 10.1016/j.medleg.2017.02.001 
D. Lebossé a, , R. Clément a, C. Gratas b
a Institut médicolégal, service de médecine légale, centre hospitalo-universitaire, 1, place Alexis-Ricordeau, 44093 Nantes cedex 1, France 
b Laboratoire de biochimie, centre hospitalo-universitaire, 1, place Alexis-Ricordeau, 44093 Nantes cedex 1, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le dimanche 19 mars 2017

Résumé

La prévalence du diabète est en constante augmentation dans les pays occidentaux. Il est nécessaire de pouvoir faire le diagnostic post-mortem des complications aiguës pouvant induire le décès. Toutefois, il est reconnu que le métabolisme du glucose est particulièrement modifié après la mort et rend son dosage sanguin non fiable. Au travers de trois cas et une revue de la bibliographie, nous avons mené une démarche diagnostique fiable et reproductible, reposant sur la biochimie post-mortem. Les résultats de notre étude mettent en évidence que l’humeur vitrée est un milieu de choix reflétant le taux de glucose du sang de la victime au moment du décès et que l’étude d’un acide organique fort tel que l’acide 3-hydroxybutirique, permet un diagnostic différentiel entre les différentes étiologies des complications du diabète. Au travers de différentes études, un certain consensus se dégage en ce qui concerne des valeurs dites de seuil pathologique. Ainsi, une valeur de glucose dans l’humeur vitrée supérieure à 10mmol/L et une valeur d’acide 3-hydroxybutirique supérieure à 500μmol/L dans le sang, sont à considérer comme élevé. Une valeur de 3-hydroxybutirique supérieure à 2500μmol/L est considérée par plusieurs auteurs comme étant pathologique. Ces résultats permettent donc de poser un diagnostic fiable d’une décompensation diabétique sur un mode acidocétosique, précipitant le décès de la victime.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The prevalence of diabetes (mellitus) is constantly on the rise in western countries. It is necessary to be able to diagnose post-mortem any complications that could have led to death, but the metabolism of glucose is particularly modified after death and hence makes the blood test unreliable. By using three case studies and a literature review, we proceeded with a reliable and reproductible diagnostic procedure thanks to the post-mortem (thanatos) biochemistry. The results of our study demonstrate that the vitreous humor is the best liquid medium to reflect the blood glucose concentration in a deceased person and the study of a strong organic acid such as the 3-hydroxybutiric enables a differential diagnostic between the different etiologies of the diabetic disease complications. The objective was to determine the pathological threshold values. A specific consensus was reached by using different case studies. A level of glucose in the vitreous humour superior to 10mmol/L and a level of acid 3-hydroxybutirique superior to 500μmol/L present in blood, are regarded as high/excessive. A 3-hydroxybutyric value greater than 2500μmol/L is considered by several authors to be pathological. These results enabled us to reach a reliable diagnostic of the diabetic ketoacidosis disease decompensation, speeding up the death of the victim.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Acidocétose diabétique, Médecine légale, Biochimie post-mortem, Glucose, Cétone

Keywords : Diabetic ketoacidosis, Forensic medecine, Post-mortem biochemestry, Glucose, Ketone


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.