Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Retour au travail après un accident coronarien aigu - 19/03/17

Returning to work after an acute coronary syndrome: When waiting is wasting

Doi : 10.1016/j.ancard.2016.12.006 
F. Latil a, , M.C. Iliou b, C. Boileau a, J.X. Pietri a, C. Lechien a, P. Ha-Vinh a, C. Guimond a
a Service médical du RSI, 139, rue de Saussure, 75017 Paris, France 
b Service de réadaptation cardiaque, hôpital Corentin-Celton, 92130 Issy-les-Moulineaux, France 

Auteur correspondant. Service médical du RSI, 138, rue de Saussure, 75017 Paris, France.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le dimanche 19 mars 2017
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Buts de l’étude

Rechercher les facteurs de variation de la reprise du travail après un syndrome coronarien aigu (SCA) avec un focus sur l’avis médical et l’information délivrée au patient. Notre étude compare les durées d’arrêt post-critique à un référentiel qui préconise la reprise à 90jours.

Patients et méthodes

Nous avons suivi en prospectif 216 patients hospitalisés pour la première fois pour un SCA en utilisant un questionnaire et un examen médical. Les facteurs pouvant influencer la reprise, les conditions de travail, les performances cardiaques, les complications, ont été recueillies, ainsi que l’origine des informations médicales délivrées aux patients.

Résultats

Sur les 216 patients, 93 n’avaient pas repris le travail à 90jours. Pour 30 d’entre eux (32 %) en dépit de bonnes performances et de l’absence de complications. La durée moyenne d’arrêt de travail était de 93,3jours±103,7. Il n’existait pas d’avis du cardiologue sur la possibilité de travail chez 44 % des patients. Les performances cardiaques d’effort étaient indépendantes de la durée d’arrêt de travail mais corrélées avec la probabilité de reprendre (p<0,001). Les patients avaient assimilé 70 % de l’information médicale les concernant mais seulement 53 % de l’information professionnelle. Cette assimilation était améliorée par un centre de réadaptation (p<0,05).

Conclusion

Les cardiologues devraient pouvoir se prononcer dans les deux mois après un SCA chez les patients en état de reprendre leur travail. La prise en charge du patient au-delà de la phase aiguë devrait comprendre systématiquement une éducation thérapeutique ou une réadaptation en centre.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Background

Return to work (RTW) after acute coronary syndrome (ACS) is an important issue for the patient's future.

Aims

The study aim was to determine whether RTW practice complies with guidelines or is delayed by failure in patient management. We analysed the factors influencing RTW beyond the 90-day period recommended by guidelines.

Methods

We conducted a survey of 216 self-employed workers admitted to the hospital for ACS using self-report questionnaires and medical examination. Factors influencing RTW, occupational and cardiac features, and recall and source of medical information were investigated.

Results

Ninety-three of 216 patients did not return to work by 90 days, despite good cardiac performance in 30 cases (32 %). The mean sick leave duration was 93.3±103.7 days. Advice concerning return to work was completely missing for 44 % of patients. Cardiac performance was independent of sick leave duration, but was correlated with the likelihood of RTW (P<0.001). Patients assimilated about 70 % of the medical information they were provided, but only 53 % of work-related information. Recall of work-related information was better among patients admitted to a rehabilitation facility (65 %) compared to those who did not receive rehabilitation (P<0.05).

Conclusion

Cardiologists should assess the patient's cardiac performance within 2 months after ACS. Patient management should also include cardiac rehabilitation or therapeutic education toward improving information recall.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Maladie coronaire, Arrêt de travail, Conditions de travail, Information en santé, Réadaptation professionnelle

Keywords : Acute coronary syndrome, Return to work, Health organisation, Critical pathways, Therapeutic education as a topic


Plan


 Ce travail a été effectué dans un but de recherche et les opinions exprimées par les auteurs ne reflètent pas nécessairement celles de leurs institutions.


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.