Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’exploration des perceptions relatives à l’excès de poids pour mieux comprendre les difficultés dans la prise en charge de l’obésité : une étude populationnelle exploratoire - 19/03/17

Exploratory population study of overweight and obese subjects’ perceptions: Searching for improved management practices

Doi : 10.1016/j.respe.2017.01.117 
C. Crutze a, 1 , B. Pétré a, 1, , N. Dardenne a, A.-F. Donneau a, S. Streel a, A. Albert a, A. Scheen b, E. Husson a, M. Guillaume a
a Département des sciences de la santé publique, université de Liège, 13, avenue Hippocrate, bâtiment 23, 4000 Liège, Belgique 
b Centre hospitalier universitaire de Liège, Liège, Belgique 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le dimanche 19 mars 2017
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Abstract

Background

Overweight and obesity are major public health problems of growing concern. Few studies have investigated the representations and perceptions of subjects with overweight and obesity, especially in the general population, as compared to people in a medical weight loss process. The objective of this study was to fill this gap by enabling participants to express their feelings and experience about their overweight, and to assess the extent of the body mass index (BMI) as a determinant of these perceptions.

Methods

A total of 4155 persons participated in an exploratory study conducted in Wallonia (Belgium). Data were collected by means of a web-based questionnaire. This study investigated the following parameters: sociodemographic and anthropometric factors, perceived health, quality of life, diet perception, enrolment in a weight loss process and weight loss target. The influence of BMI was considered, on one hand, looking at how the above variables evolve according to BMI category, secondly, as a mediation factor in the relationship between socioeconomic level and these same variables.

Results

A large majority (87.5%) of subjects were overweight (32.2%) or obese (obese class I 29.9%, class II 14.8%, class III 10.6%). Perceived health was found to deteriorate with the BMI (P<0.0001); obese class III had a 5.9-fold risk to present bad perceived health compared to subjects with normal weight. The physical and psychological quality of life reported by the subjects decreased significantly with the BMI (P<0.0001) particularly for the physical quality of life. The percentage of poor diet perception (frustration, weight gain, aggressiveness, inefficacy and impossibility) as well as the weight loss targeted by the subjects increased with the BMI. Between overweight subjects and obese class III subjects, weight loss target increased from 13% to 34% of the initial weight. The majority of subjects judged that diet represents “aggressiveness”, “weight gain” and “impossibility”. A partial mediation role of BMI was identified in the relationship between social status and the variables of interest.

Conclusions

This study focused on a sample of people from the general population. It confirmed previous results of others studies. All results gave a feeling of resignation and powerlessness which can seize obese individuals (especially when BMI increases). As a consequence, there is a need for more adapted weight management to achieve a genuine therapeutic alliance.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Position du problème

Le surpoids et l’obésité demeurent des problèmes majeurs de santé publique. Peu d’études ont investigué les représentations et les perceptions des individus présentant un excès de poids, en particulier au sein de la population générale. L’objectif de la présente étude est de combler cette lacune en permettant aux personnes concernées d’exprimer leurs sentiments et expériences au sujet de leur poids, ainsi que d’évaluer l’ampleur de l’indice de masse corporelle en tant que déterminant de ces éléments de perception.

Méthodes

Un total de 4155 personnes a pris part à cette étude exploratoire menée en Wallonie (Belgique). Un questionnaire « en ligne » a été utilisé pour collecter les données. Les paramètres investigués étaient : caractéristiques sociodémographiques et anthropométriques, perception de la santé, qualité de vie, perceptions des régimes, engagement dans une démarche de perte ou de maintien du poids et objectifs de perte de poids. L’influence de l’indice de masse corporelle a été considérée, d’une part, en regardant comment les variables susmentionnées évoluaient en fonction de la catégorie d’indice de masse corporelle investiguée, d’autre part, comme variable de médiation dans la relation entre le statut de classe sociale et ces mêmes variables.

Résultats

Une large majorité (87,5 %) des répondants présente un surpoids (32,2 %) ou une obésité (classe I 29,9 %, classe II 14,8 %, classe III 10,6 %). La perception de la santé se détériore avec l’indice de masse corporelle (p<0,0001). Les personnes obèses de classe III ont plus de risque (OR=5,9 – IC 95 %) que les individus de poids normal de qualifier leur santé de « mauvaise ». La qualité de vie physique et psychologique rapportée par les participants diminue aussi avec l’indice de masse corporelle (p<0,0001), en particulier la qualité de vie physique. La proportion de répondants ayant une perception négative des régimes (notamment pour « agressivité », « prise de poids » et « impossibilité ») augmentent avec le niveau d’indice de masse corporelle, tout comme les objectifs de perte de poids. Les individus en surpoids et obèses de classe III déclarent vouloir perdre respectivement 13 % et 34 % de leur poids initial. Un rôle de médiation partielle de l’indice de masse corporelle a été identifié dans la relation entre le statut social et les variables d’intérêt.

Conclusions

Les résultats de la présente étude réalisée auprès de la population générale viennent confirmer les résultats de précédentes travaux. Pris dans leur ensemble, ils mettent en exergue la résignation et le sentiment d’impuissance croissant que peuvent ressentir les individus obèses par rapport à leur situation, et ce, d’autant plus que l’indice de masse corporelle augmente. Cela montre la nécessité d’une prise en charge adaptée telle que le préconise l’éducation thérapeutique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Obesity, Perception, Representation, Weight management, Quality of life

Mots clés : Obésité, Perception, Représentation, Qualité de vie, Prise en charge du poids


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.