Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Qualité de vie après prostatectomie robotique : impact des indices de masse corporelle et âge sur l’incontinence urinaire - 19/03/17

Quality of life after robotic prostatectomy: Impact of BMI and age on urinary incontinence

Doi : 10.1016/j.purol.2016.10.008 
K. Limani , S. Albisinni, F. Aoun, D. Le Dinh, I. Biaou, E. Hawaux, A. Peltier, R. van Velthoven
 Service d’urologie, institut Jules-Bordet, 121, boulevard de Waterloo, 1000 Bruxelles, Belgique 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les études des facteurs de risque d’incontinence urinaire (IU) et des scores de qualité de vie (QDV) en fonction des symptômes urinaires après prostatectomie totale robot-assistée étaient peu nombreuses. L’objectif de notre étude était d’évaluer l’impact de l’âge et de l’indice de masse corporelle (IMC) sur l’IU post-prostatectomie totale robot-assistée (RALP) et l’impact de cette incontinence sur la QDV.

Matériel et méthodes

Deux cent soixante-douze patients avaient bénéficié d’une prostatectomie totale robot-assistée et avaient répondu aux questionnaires ICIQ-UI forme courte (évaluant l’IU) et le questionnaire EORTC QoL PR25 (évaluant la QDV) en période préopératoire et à 1, 3, 12, 24 mois après l’intervention chirurgicale. À partir du questionnaire EORTC PR25, un score de gêne liée à l’IU et un score des symptômes urinaires avaient été calculés. La modification des scores de l’ICIQ, de la gêne liée à l’IU et des symptômes urinaires avait été analysée entre la période préopératoire et les différents contrôle postopératoires précoces (1–3 mois) et tardifs (12–24 mois). Les différences de ces scores entre patients non obèses et obèses, ainsi qu’à travers différents groupes d’âge, ont été analysées. Des tests de χ2 et de régression logistique ont été effectués afin d’évaluer l’association entre l’IMC, l’âge et le score ICIQ, la gêne liée à l’IU et les symptômes urinaires.

Résultats

L’âge moyen de notre cohorte était de 64 ans et l’IMC moyen de 26,4kg/m2. Après prostatectomie totale robot-assistée, tous les scores (ICIQ, gêne liée à l’IU et symptômes urinaires) étaient dégradés par rapport à la situation préopératoire ; en particulier, l’ICIQ moyen est passé de 1 à 10, 20 % des patients étaient très gênés (par rapport à 2 % en préopératoire) et le score des symptômes urinaires est passé de 8 % à 33 %. On avait assisté à une amélioration progressive de tous ces scores au contrôle tardif (12–24 mois), avec une amélioration statistiquement significative de la qualité de vie. Parmi les différents groupes d’IMC (non-obèses vs obèses), nous n’avions observé aucune différence statistiquement significative en termes de modification de l’ICIQ, de la gêne liée à l’IU ou des symptômes urinaires. En plus, à l’analyse des régressions uni- et multivariées, l’IMC n’était pas un facteur de risque significatif d’IU à 1 mois (p=0,35) et à 12 mois (p=0,15). Par contre, l’âge était significativement associé à un risque plus élevé d’IU dans la période postopératoire précoce à l’analyse uni- et multivariée (p<0,001). En effet, le taux de patients présentant un ICIQ1 en postopératoire immédiat était plus élevé chez les hommes>60 ans par rapport aux hommes<60 ans (96 % vs 78 %, p<0,001). En analysant les scores de QDV (gêne liée à l’IU et symptômes urinaires), nous n’avions pas observé d’association significative entre l’âge et les scores de QDV, exception faite pour une association inversée entre l’âge et les scores des symptômes urinaires à 1 mois post-RALP (p=0,05).

Conclusion

Dans cette étude, les hommes plus âgés ont présenté un risque accru d’IU dans la période postopératoire précoce. Néanmoins, la gêne qui en découlait était plus importante chez la population jeune. L’IMC n’était pas associé de manière significative, ni à l’incontinence, ni à une dégradation de la QDV liée à l’incontinence.

Niveau de preuve

4.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Data evaluating risk factors for urinary incontinence (UI) and quality of life (QoL) after robotic-assisted radical prostatectomy are scarce. The objective of our study was to explore the impact of age and body mass index (BMI) on postoperative incontinence, and the impact of such incontinence and urinary symptoms on QoL.

Material and methods

Two hundred and seventy two patients undergoing robotic-assisted radical prostatectomy answered the questionnaires ICIQ-UI short-form (evaluating UI) and EORTC QoL PR25 (evaluating QoL) in the preoperative setting, then at 1, 3, 12 et 24 months after surgery. Data regarding bother due to UI and urinary symptoms were extrapolated and calculated from the EORT PR25 questionnaire. The modification of ICIQ, of the bother from UI and of urinary symptoms was compared between the preoperative and the early (1–3 months) and late postoperative period (12–24 months). Differences of these scores were explored across non-obese and obese patients, as well as across different age groups. Chi-squared and logistic regression models were performed to test the association between BMI, age and ICIQ score, the bother from UI and urinary symptom score.

Results

Median age was 64 years and median BMI was 26.4kg/m2. After surgery, all scores (ICIQ, bother from UI and urinary symptoms) were significantly modified and worsened compared to preoperative values; in particular, median ICIQ passed from 1 to 10, 20% of patients were highly bothered by their urinary symptoms (compared to 2% in the preoperative setting) and the urinary score symptom passed from 8% to 33%. We observed a progressive amelioration of all scores of late controls (12–24 months), with a significantly improved QoL. Across BMI groups, we did not observe any significant difference in terms of modification of ICIQ, of the bother from UI or of urinary symptoms. Moreover, on multivariate logistic regression, BMI was not a risk factor for UI at neither 1 month (P>0.35) nor 12 months (P=0.35). On the other hand, age was significantly associated to an increased risk of UI in the immediate postoperative period on multivariate analysis (P<0.001). Indeed, the rate of patients with an ICIQ1 in the immediate postoperative period was higher in men>60 years old compared to younger men<60 years (96% vs 78%, P<0.001). When exploring the QoL scores, we did not observe any significant association between age and QoL, with the exception of an inversion correlation between age and urinary symptoms at 1 month after surgery (P=0.01).

Conclusion

In this study, after robotic-assisted radical prostatectomy, older men appear to be at increased risk of immediate postoperative incontinence when compared to their younger counterparts, although their QoL is less likely to be bothered. BMI instead was not significantly associated to either urinary incontinence nor to QoL scores as bother form UI and urinary symptoms.

Level of evidence

4.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : IMC, Âge, Incontinence urinaire, Prostatectomie

Keywords : BMI, Age, Urinary incontinence, Prostatectomy


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 4

P. 244-252 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Bandelette sous-urétrale rétropubienne ajustable Remeex® dans le traitement de l’incontinence urinaire d’effort masculine : résultats à un an
  • B. Leizour, A. Chevrot, L. Wagner, S. Droupy, P. Costa
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation prospective de l’impact des anticholinergiques sur la sécheresse buccale et oculaire chez 35 patients atteints de sclérose en plaque avec hyperactivité vésicale neurogène
  • L. Weglinski, P. Manceau, M. Thomas-Pohl, F. Le Breton, G. Amarenco

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.