Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation prospective de l’impact des anticholinergiques sur la sécheresse buccale et oculaire chez 35 patients atteints de sclérose en plaque avec hyperactivité vésicale neurogène - 19/03/17

Prospective evaluation of mouth and eye dryness induced by antimuscarinic drugs used for neurogenic overactive bladder in 35 patients with multiple sclerosis

Doi : 10.1016/j.purol.2016.10.005 
L. Weglinski , P. Manceau, M. Thomas-Pohl, F. Le Breton, G. Amarenco
 Service de neuro-urologie, hôpital Tenon, groupe de recherche clinique en neuro-urologie (GREEN), UPMC université Paris 06, Sorbonne universités, AP–HP, GRC 01, 4, rue de la Chine, 75020 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La sécheresse buccale et oculaire sont des effets secondaires fréquents des traitements anticholinergiques à visée urinaire, chez les patients atteints de sclérose en plaques (SEP). Nous avons évalué de façon systématique leur prévalence et leur modification après leur prescription.

Méthode

Les patients atteints de SEP consultant pour hyperactivité vésicale étaient inclus. La xérostomie était évaluée par auto-questionnaires (Xerostomia Quality of Life [X-Qol] et Xerostomia Questionnaire [XQ]), débitmétrie salivaire et test au sucre, la xerophtalmie par autoquestionnaire (Ocular Surface Disease Index [OSDI]) et test de Schirmer. La charge anticholinergique iatrogène était évaluée par l’échelle Anticholinergic Drug Scale. Les évaluations étaient répétées trente jours après le début du traitement (j30).

Résultats

De janvier à décembre 2014, 35 patients ont été inclus, d’âge moyen 50,1±10,2ans, EDSS moyen=4,9. Avant traitement, aucune corrélation n’était retrouvée entre ces paramètres et la charge anticholinergique. Vingt-deux patients ont été analysés après traitement. À j30, les scores des auto-questionnaires étaient passés de 0,8±0,5 à 0,73±0,43 (p=0,67) pour X-Qol, de 9,2±11,7 à 7,03±11,4 (p=0,32) pour XQ et de 13,9±11,6 à 18,8±14 (p=0,06) pour OSDI. La débitmétrie salivaire était passée de 1,5±1,1 à 1,22±1,3 (p=0,53), et le nombre de tests de Schirmer pathologiques était resté à 50 %.

Conclusion

Dans notre petit échantillon de patient avec SEP, les sécheresses buccale et oculaire préexistent avant l’instauration d’un traitement anticholinergique, et ne sont pas modifiées par ce traitement. Il convient donc de ne pas se passer à tort d’un traitement efficace et de prendre en charge au préalable ces symptômes.

Niveau de preuve

4.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Mouth and eye dryness are frequently reported by patients with multiple sclerosis (MS) as side effects of antimuscarinic drugs used for neurogenic overactive bladder. We evaluated the impact of antimuscarinic drugs prescription on these symptoms.

Methods

MS patients consulting for overactive bladder were included. Xerostomia were evaluated at baseline and thirty days after treatment by self-reporting questionnaires (Xerostomia Quality of Life [X-Qol] and Xerostomia Questionnaire [XQ]), by salivary flow rate and sugar test. Xerophtalmia were evaluated by a self-reporting questionnaire (Ocular Surface Disease Index [OSDI]) and Schirmer test. Iatrogenic anticholinergic impregnation was evaluated by the Anticholinergic Drug Scale.

Results

From January to December 2014, 35 patients were included. Mean age was 50.1±10.2 years, mean EDSS=4.9. Mean anticholinergic impregnation was 0.6±1.0. Before treatment, none correlation was found between anticholinergic impregnation and other parameters. Twenty-two patients were evaluated after treatment. At baseline and thirty days after treatment, mean scores were respectively: 0.78±0.51 and 0.73±0.43 (P=0.67) for X-Qol, 9.22±11.8 and 7.03±11.4 (P=0.32) for XQ, 18.8±14.9 and 13.9±11.6 (P=0.06) for OSDI. Mean salivary flow rates were respectively 1.54±1.11 and 1.22±1.3 (P=0.53), positive sugar tests concerned respectively 68% and 55% of patients (P=0.53), and positive Schirmer test concerned 50% before and after treatment.

Conclusion

Eye and mouth dryness exist in our MS population, even before prescription of antimuscarinic treatment, and is not getting worse after prescription. Those symptoms should not be the reason to stop an efficient treatment, but should be the reason to find and treat their aetiology.

Level of evidence

4.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sclérose en plaques, Vessie neurologique, Traitement anticholinergique, Effets secondaires, Xérostomie, Sécheresse oculaire

Keywords : Multiple sclerosis, Neurogenic urinary bladder, Anticholinergic drugs, Drug-related side effect, Xerostomia, Dry eye syndrome


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 4

P. 253-260 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Qualité de vie après prostatectomie robotique : impact des indices de masse corporelle et âge sur l’incontinence urinaire
  • K. Limani, S. Albisinni, F. Aoun, D. Le Dinh, I. Biaou, E. Hawaux, A. Peltier, R. van Velthoven
| Article suivant Article suivant
  • Usefulness of an algebraic fitting of nomograms allowing evaluation detrusor contractility in women
  • F.A. Valentini, B.G. Marti, P.P. Nelson, P.E. Zimmern, G. Robain

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.