Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Statut nutritionnel et profil alimentaire des adultes vivant avec le VIH suivis à l’hôpital du district de Dô au Burkina Faso - 31/03/17

Nutritional status and food profile of adults living with HIV followed in Dô’s hospital district from Burkina Faso

Doi : 10.1016/j.nupar.2017.01.002 
Bernadette T. Picbougoum a, , Hervé B.N. Kpoda b, Abdramane Berthé a, Serge M.A. Somda b, c, Alain Hien d, Nicolas Meda a, e, Jean Testa a, f
a Département de santé publique, centre MURAZ, 2054, avenue Mamadou Konate, 01 BP, 390 Bobo-Dioulasso 01, Burkina Faso 
b Département de recherche clinique, centre MURAZ, 2054, avenue Mamadou Konate, 01 BP, 390 Bobo-Dioulasso 01, Burkina Faso 
c UFR sciences et technologies, université Polytechnique de Bobo-Dioulasso, 01 BP, 1091 Bobo-Dioulasso 01, Burkina Faso 
d Direction régionale de la santé des Hauts-Bassins, 01 BP, 1508 Bobo-Dioulasso 01, Burkina Faso 
e UFR sciences de la Santé, université de Ouagadougou 1 Ki-Zerbo, 03 BP, 7021 Ouagadougou 03, Burkina Faso 
f Faculté de médecine, 28, avenue de Valombrose, 06107 Nice cedex 2, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 31 mars 2017

Résumé

But/objectif

Les problèmes nutritionnels chez les personnes vivant avec le VIH (PvVIH) sont fréquents dans les pays en développement. Les déficits nutritionnels aggravent l’immunodépression qui accentue en retour la dénutrition, accélérant l’évolution de l’infection. L’alimentation des PvVIH en Afrique subsaharienne est peu décrite. Notre étude visait à évaluer la consommation alimentaire des PvVIH suivie à la file active d’un hôpital de district du Burkina Faso.

Matériels et méthodes

Nous avons mené une étude transversale quantitative dans l’hôpital de district de Dô à Bobo-Dioulasso en juin–juillet 2014 chez des adultes infectés de 18 ans et plus. L’état nutritionnel sur la base de l’IMC et la consommation par des questionnaires de fréquence alimentaire ont été évalués.

Résultats

Un échantillon de 124 PvVIH ont été interviewées dont 75,8 % de femmes. L’âge moyen était de 39,0 ans±8,7. L’insuffisance pondérale existait dans 18,5 % des cas. Au total, 77,4 % des patients prenaient trois repas journaliers. La consommation alimentaire quotidienne incluait de la pâte de farine (« Tô ») dans 40,3 % des cas, du pain dans 33,9 % des cas, du riz dans 33,1 % des cas, des légumes préparés en sauce et quelques fruits, des huiles et graisses dans 74,2 % des cas, des sucres dans 61,3 % des cas, de la viande dans 33,1 % des cas, du poisson dans 19,4 % des cas et du lait dans 13,7 % des cas. L’eau courante était utilisée en boisson chez 80,7 % des individus.

Conclusion

Dans la population étudiée, la consommation des aliments sources d’énergie est habituelle, alors que celles des aliments sources de micronutriments est faible. Les principales causes probables de ce déséquilibre sont les difficultés d’accès à certains aliments, et un défaut d’information. Des programmes éducationnels nutritionnels devraient être développés dans la lutte contre le VIH.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

Nutritional problems among people living with HIV are common in developing countries. Nutritional deficits exacerbate immunosuppression, which increase the malnutrition, accelerating the infection evolution. In Sub-Saharan Africa, people living with HIV feeding are little described. Our study aimed to assess food consumption among people living with HIV in a district hospital of Burkina Faso.

Materials and methods

A cross-sectional quantitative study was conducted in Bobo-Dioulasso in district hospital of Dô, between June and July 2014 among infected adults aged 18 and above. Nutritional status based on BMI and consumption by food frequency questionnaire were evaluated.

Results

A sample of 124 subjects was interviewed (75.8% being female). The average age of participants being 39.0±8.7years old. About 18.5% of the participants were underweight and 77.4% were able to have three daily meals. Daily current food consumption consisted of: “Tô” 40.3% of cases, bread 33.9%, rice 33.1%, vegetables prepared in a sauce and a few fruits, oils and fats 74.2% of cases, sugars 61.3%, meat 33.1%, fish 19.4%, and milk 13.7% of cases. Running water was used as a drink at 80.7% of the individuals.

Conclusion

In the studied population, the food energy sources consumption is usual, while those food sources of micronutrients is low. The main likely causes of this imbalance are difficulty to access certain foods, and lack of information. Nutritional educational programs should be developed to control HIV.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : VIH, Alimentation, Afrique subsaharienne, Burkina Faso

Keywords : HIV, Food, Sub-Saharan Africa, Burkina Faso


Plan


© 2017  Association pour le développement de la recherche en nutrition (ADREN). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.