Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Médiations thérapeutiques et processus de symbolisation : de l’expérience sensible à la modélisation - 18/04/17

Therapeutic mediation and symbolization processes: From experience to modeling

Doi : 10.1016/j.evopsy.2017.01.001 
Thomas Rabeyron  : Maître de conférences en psychologie clinique et psychopathologie, Psychologue clinicien
 Université de Nantes, LPPL, chemin de la Censive du Tertre, 44000 Nantes, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 14
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Les médiations thérapeutiques sont fréquemment utilisées dans les services de soin psychiques. Pour autant, elles sont l’objet d’un nombre relativement restreint de travaux visant à évaluer leur efficacité et à modéliser leurs effets. Nous proposons dans ce travail une reprise synthétique des recherches en ce domaine afin de développer une théorie générale des médiations thérapeutiques selon une perspective psychanalytique. Cette thématique est également abordée du point de vue de l’évaluation qualitative des processus et de la modélisation des psychothérapies.

Méthode

Nous nous sommes appuyés en particulier sur les perspectives ouvertes par les travaux de l’École Lyonnaise. Celle-ci se distingue notamment des pratiques de l’art-thérapie sur le plan théorique par la prise en compte des effets de l’associativité et des formes multiples du transfert. Une réflexion sur le cadre thérapeutique et la dynamique groupale est également proposée pour penser les processus de la médiation.

Résultats

Nous avons dégagé quatre hypothèses princeps concernant les processus sous-jacents à l’usage des médiations thérapeutiques. Outre (1) la tendance spontanée de la psyché à imprimer son empreinte dans les objets qui l’entourent, nous avons souligné comment celle-ci tendait à auto-représenter ses processus de manière extériorisée dans le but de les élaborer. Ce sont alors essentiellement (2) les éléments non symbolisés qui feront retour dans l’actualité des séances et qui seront « projetés » dans la médiation. Ces éléments non symbolisés s’exprimeront notamment (3) selon les caractéristiques sensorielles et actuelles de la médiation ce qui ne pourra avoir lieu qu’à condition que (4) les propriétés de la médiation fassent écho aux caractéristiques de la réalité psychique selon une forme de « résonance » suffisante entre la psyché du sujet et la médiation.

Discussion

L’analyse des processus de la médiation peut être associée à une évaluation quantitative et qualitative de ses effets et de ses modes d’action. Ce travail d’évaluation nécessite néanmoins de tenir compte des spécificités de la réalité psychique, au risque de mutiler le réel clinique et de produire une évaluation de surface qui dénature les pratiques et se coupe de l’écologie institutionnelle. Le passage de l’expérience sensible à la modélisation des processus peut notamment se faire par des méta-modèles – sous forme de grilles – aux propriétés épistémologiques spécifiques.

Conclusions

Le développement actuel d’une théorisation et d’une évaluation des processus de la médiation permet dans un même mouvement une meilleure compréhension de la nature de l’efficacité de ces dispositifs et une relance du travail de symbolisation des cliniciens en accroissant la réflexivité inhérente à ces pratiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Aim

Therapeutic mediations are frequently used in mental health services. However, only a small number of studies are designed to assess their effectiveness and try to analyze their effects. In this paper we propose a summary of the research in this area in order to develop a general theory of therapeutic mediation from a psychoanalytic point of view. This topic is also discussed from the viewpoint of the qualitative analysis of the processes involved and the modeling of psychotherapies.

Method

Our analyses are underpinned by the theoretical framework of the School of Lyon, which differs from art therapy by the fact that it takes into account the effects of associativity and the different modes of transference. A reflection on the therapeutic framework and group dynamics is also proposed to cast light on mediation processes.

Results

Four assumptions concerning the processes underpinning therapeutic mediation are proposed. First (1) there is a spontaneous tendency of the psychic reality to “print” its mark in its environment in order to self-represent it own processes in an externalized manner. These processes concern essentially (2) non-symbolized psychic elements that will return during the therapeutic sessions and will be “projected” into the mediation. These non-symbolized elements will be expressed (3) according to the ongoing, sensory aspects of the mediation, which can take place only if (4) the properties of the mediation echo the characteristics of the psychic reality in the form of a “resonance” between the psyche and the subject of the mediation.

Discussion

Theories on mediation processes also need quantitative and qualitative assessments of the effects of the mediation and its mode of action. Nevertheless, these evaluations also need to consider the particularity of the psychic reality. The risk is otherwise that of distorting clinical reality and producing a surface analysis giving a false image of clinical practice far removed from “ecological” institutional aspects. Thus, to move from experience to modeling of these processes, what is needed is meta-models – taking the form of grids – corresponding to specific epistemological properties.

Conclusion

Current developments of theories and evaluations in the domain of therapeutic mediation are improving our understanding of reasons for the effectiveness of these settings, and also help clinicians to improve the reflexivity inherent in this practice.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Psychothérapie, Évaluation, Médiations thérapeutiques, Modélisation, Symbolisation

Keywords : Psychotherapy, Evaluation, Therapeutic mediation, Modeling, Symbolization


Plan


 Toute référence à cet article doit porter mention : Rabeyron T. Médiations thérapeutiques et processus de symbolisation : de l’expérience sensible à la modélisation. Evol Psychiatr 2017;82(2) : pages (pour la version papier) ou URL et date de consultation (pour la version électronique).


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 82 - N° 2

P. 351-364 - avril 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’écrivain schizophrène et la construction du délire
  • Laure Westphal
| Article suivant Article suivant
  • Enfants défenestrés, enfants « miraculés »: conséquences psychiques et dans la dynamique familiale. Á propos d’un cas
  • Pascal Le Maléfan, Jean-Michel Coq

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.