Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévalence des pathologies rencontrées en kinésithérapie libérale : un outil pour repenser l’enseignement en kinésithérapie ? - 18/04/17

Doi : 10.1016/j.kine.2017.02.021 
E. Panchout, MKO, CSF a, , F. Doury Panchout, PH MPR b, F. Launay, CSF a, A. Coulliandre, MCU a
a IRFMK Orléans bâtiment Michel-Royer, rue de Chartres CS 80026, 45072 Orléans cedex 2, France 
b CHU de Tours, 37044 Tours cedex 9, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’arrêté du 2 septembre 2015 [1] offre aux étudiants en IFMK une nouvelle organisation de la formation professionnelle. À l’IRFMK d’Orléans, nous nous sommes interrogés sur les critères capables de nous permettre d’organiser le volume horaire des enseignements. C’est dans ce contexte que nous avons souhaité connaître la prévalence des pathologies rencontrées par les kinésithérapeutes libéraux afin d’organiser nos programmes en adéquation avec la pratique professionnelle des kinésithérapeutes.

Matériel, population et méthode

Il s’agit d’une étude descriptive transversale. Un questionnaire a été diffusé via Google Form© entre le 6/6/2016 et le 30/9/2016 afin de mesurer la prévalence des pathologies rencontrées en massokinésithérapie libérale. Le questionnaire propose six groupes de pathologies : musculosquelettiques, neuromusculaires, cardiorespiratoires, rhumatismales, tégumentaires et spécifiques. Le kinésithérapeute sélectionne les groupes de pathologies qu’il estime rencontrer dans sa pratique professionnelle et accède alors, pour chaque groupe, à une liste de pathologies pour laquelle une notation sur échelle de Likert à 4 points est proposée.

Résultats

Le questionnaire a reçu 687 réponses. Les groupes de pathologies le plus fréquemment rencontrés sont les pathologies rhumatismales (98,4 %), musculosquelettiques (98,4 %) et neuromusculaires (93,1 %).

Conclusion ou discussion

Ce travail nous donne une approche descriptive de la pratique professionnelle des kinésithérapeutes libéraux en France et met en évidence la nette prépondérance des pathologies de l’appareil locomoteur. La comparaison entre le volume horaire de cours actuel et les résultats de cette étude est riche d’enseignement. Il ne s’agit pas de rendre l’enseignement proportionnel à la prévalence des pathologies rencontrées, ni de balayer certains enseignements de pathologies peu retrouvées dans cette étude, mais plutôt de choisir au sein des IFMK des enseignements pouvant permettre d’améliorer la qualité de la formation des MK. Un certain nombre de limites peuvent être reconnues à ce travail : le nombre de kinésithérapeutes ayant répondu au questionnaire, le manque de données recueillies pour décrire la population des kinésithérapeutes ayant répondu au questionnaire, la méthodologie à deux niveaux du questionnaire. Par ailleurs, le choix de la liste de pathologies et leur classification peuvent être discutés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Épidémiologie, Kinésithérapie libérale, Enseignements


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 17 - N° 184

P. 27 - avril 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La simulation en formation : nouveauté ou mode ?
  • F. André, M. Galaup, S. Alava, F. Andre
| Article suivant Article suivant
  • Vieillir très dépendant en institution gériatrique, le quotidien de personnes âgées, traitement qualitatif. Quel impact pour le masseur kinésithérapeute ?
  • Y. Strauss

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.